mardi 02 mars

La traversée/ Le passeur: quand la littérature livre des récits poignants sur les migrants

 " Regarder le sujet de l'immigration en face », on s'en souvient,  c'était le souhait d'Emmanuel Macron dans un discours prononcé  fin 2019.   Les écrivains, eux, n'ont pas attendu ce propos présidentiel et n'hésitent pas depuis quelques années à s'intèresser au sort des migrants. Ils continuent, en cet hiver littéraire, de sonder les vécus singuliers et de chercher à nous ouvrir les yeux avec deux romans particulièrement forts et étonnants qu'on vous présente de suite. 1/ La traversée Patim... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 04 février

Les vivants, les morts et les marins: l'activiste Pia Klemp sur les traces d'Aristote

 « Une journée et une nuit passent. Nous remplissons les heures interminables de solidarité et d’amitié. L’univers affiche une indifférence perfide face à la précarité de notre situation et de la leur. "  On se souvient qu’en 2019, Pia Klemp, capitaine allemande de plusieurs navires de sauvetage de migrants, avait défrayé la chronique judiciaire un peu malgré elle en étant accusée par la justice italienne de "suspicion d'aide et de complicité à l'immigration illégale", posant ainsi la question de la judiciarisation... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 22 décembre

Faiseurs d'histoires, Dina Nayeri raconte le destin des migrants

"Il ne serait jamais venu à l'idée de ma mère de remettre en cause ces distinctions enracinées dans 'esprit de sgens. Etions nous de vrais réfugiés? Elle balayait la question en racontant notre histoire: elle avait failli être assassinée par le régime alors qu'elle n'aurait pas du avoir à affronter les préjugés des autres " Née iranienne, mais naturalisée américaine,  le pays qui l'a accueilli voilà désormais trente ans,  Dina Nayeri est née en Iran en 1979. Elle a 10 ans lorsqu’elle arrive aux États-Unis avec sa... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 01 décembre

Zoom sur un romancier lyonnais: François Hien, auteur du roman 'Les soucieux"

  "Florian sent qu'il appartient à leur monde. Il s'offre le luxe de l'oublier un temps auprès de ses prestigieux  amis  du tournage ; il ne songe pas à contester cette société d'ordres dont il a indûment franchi une frontière symbolique, mais d'où il ne doute pas qu'on le chassera bientôt; profitons en tant que ça dure." Dans une ville de l'est de l banlieue parisienne( pas nommée), une équipe de tournage investit une usine désafectée ; elle découvre sur place un groupe de sans-papiers maliens, déjà... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 19 novembre

Slave We : Obi, du squat de la Croix Rousse aux studios d'enregistrement

  Récemment,  on a parlé dans les journées de  l’expulsion du squat de La Croix-Rousse , installé depuis septembre 2018 dans l’ancien collège Maurice-Scève, situé à 10 minutes de notre domicile. Mais le squat a également fait la une de l'actualité d'une manière plus légère et positive avec la mise en avant d'un clip qui s'y déroule: c'est  celui d'Obi, demandeur d’asile nigérian, qui y a vécu pendant plus d'un an.  Obi, né Obinna Igwe au Nigéria, a quitté son pays natal en 2010, un pays rongé... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 06 mai

Interview Musique : nos 10 questions à Tom Poisson pour son album " Se passer des visages"

Comme on l’a expliqué en détail dans une de nos dernières chroniques musicales, on adore "Se passer les visages",le dernier disque de Tom Poisson.  Il nous a tellement plu qu’on a eu envie de passer un petit moment au téléphone avec son auteur compositeur, histoire qu'il nous en dise un peu plus sur ce projet et bien sûr sur la façon dont il vit son confinement actuel.. Un Tom Poisson très détendu et heureux de partager son travail, même en cette période particulièrement difficile :   Baz'art : Salut Tom. Ma... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 18 avril

Green Boys : un documentaire sensible et naturaliste sur une improbable amitié adolescente!

     La normande Ariane Doublet perpétue depuis une vingtaine d’années, un travail de cinéaste documentaire en profondeur sur le monde rural et ses bouleversements. Depuis son précédent film, "Les Réfugiés de Saint-Jouin",  en 2017, où la réalisatrice suivait l’accueil difficile d’une famille syrienne en Normandie, Doublet s’est spécialisé dans le thème de l’immigration en pays rural. Elle est même une des instigatrices de l’association humanitaire Des lits solidaires qui héberge ces mineurs dit isolés, venant... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 18 mars

Critique d'album : Volo/ "Avec son frère" : la très belle ode à la fraternité des frangins Volovitch..

   On avait prévu d'aller les applaudir sur Lyon la semaine prochaine lors du festival du Chant de mars qui a du, comme tant d'autres annoncer son annulation, mais le  confinement institué par le  Covid 19 ne nous empêchera pas d'écouter tranquillement chez nous le nouvel album du duo le bien nommé,  "Avec son frère". Certes, la  notoriété du groupe reste confinée au rang d'un petit nombre d'initiés, Volo ,manquant certainement d'une grande chanson populaire permettant de fédérer un plus grand nombre,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 16 octobre

Critique cinéma : Oleg de Juris Kursietis : Une plongée asphyxiante dans le quotidien d'un migrant économique

Nombreux sont les films à dépeindre le quotidien des migrants économiques, ces forçats modernes qui quittent leur pays natal dans l'espoir de hausser leur niveau de vie pour faire vivre leur famille. Peu sont ceux qui arrivent à dépasser un naturalisme évident pour proposer une véritable expérience de cinéma, sans cesser d'être précis sur la situation qu'ils décrivent. Oleg, le deuxième film du réalisateur letton Juris Kursietis, présenté lors de la dernière Quinzaine des réalisateurs, en fait partie. Le matériau originel du film est... [Lire la suite]
Posté par Tigger Fun à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 20 août

Rentrée Littéraire 2019/ Nafar, Mathilde Chapuis : l'épopée des migrants vue sous un angle humaniste

  "L'attente devenait insupportable, ton impatience a pris le dessus. Tu as inspiré profondément, tu t'apretais déjà à plonger dans l'eau du fleuve et tu es sorti du tuyau.Tu ne sais plus si tu es parti il y a 20 minutes ou bien si tu marches déjà depuis 2 ou trois heures. Espaces et temps sont des données absentes." Nafar, c'est un mot arabe pour décrire celui qui quitte sa patrie, il est désormais utilisé de façon un peu péjorative pour parler du migrant. Et c'est ce mot qui est utilisé pour qualifier le personnage... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,