mardi 03 novembre

Fatima, Asphalte : qu'elle était belle ma banlieue...

   10 ans jour pour jour après les meurtres de Zyed et Bouna et les émeutes  qui en ont suivi, on ne peut que se féliciter que de; temps à autre, les artistes tentent de s'approprier la banlieue et de donner une autre image que celle qui a été tant véhiculée à cette occasion, ou d'autres,  par les médias et aussi le cinéma, de la Haine au récent Dheepan : celle d'une zone de non droit où la drogue, la violence et l'ennui sont les seules composantes. Coup sur coup, début octobre, deux cinéastes français ont... [Lire la suite]