vendredi 27 janvier

Le mystère Charles Bronson décrypté par Arnaud Sagnard...

 « Il commence à comprendre, les gens n’attendent qu’une chose dans la vie, qu’on leur mente avec le sourire. Il l’a bien vu à la guerre, les soldats ne demandaient qu’à croire à leur propre invincibilité, à la victoire ou au retour à la maison. Á la mine, les hommes croyaient au charbon comme si c’était de l’or. Lui se tait et ne sourira pas, sauf à être un jour payé pour ça. ». Né au fin fond de la Pennsylvanie, il aurait dû être mineur comme son père ou ses frères, il aurait dû être usé rapidement et mourir jeune. Il... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 18 décembre

Ils sont partout : le terrible ratage d'Yvan Attal

  L'année touchant à sa fin, c'est le moment de revenir sur les derniers films vu en 2016, les bons et malheureusement les (beaucoup) moins bons. Avec l'excellent  Ma femme est une actrice, au début des années 2000 Yvan Attal laissait penser qu'il pouvait être un réalisateur qui sait manier avec beaucoup de talent histoire personnelle, humour et finesse. Hélas, 15 ans après on doit perdre toutes nos illusions avec ce ils sont partout, sorti fin juin, et en novembre en DVD, un film  qui est une vraie catastrophe et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 24 juin

La loi de la jungle : chouchou de la presse et vrai nanar digne des Charlots?

  La loi de la jungle,  second long métrage d’Antonin Peretjatko, trois ans  après un premier long La fille du 14 juillet  qui avait eu un vrai écho auprès de la presse et de nombreux cinéphiles,  est sorti la semaine dernière,  et promettait d'être aussi barré et déjanté que le premier essai, qui avait déjà à l'affiche Vincent Macaigne et Vimala Pons parmi les acteurs principaux.  La Loi de la jungle a été tourné en grande partie en Guyane, ce qui selon les intentions du cinéaste... [Lire la suite]
lundi 18 avril

COCO, vite la faucille et le marteau qu'on l'assomme avec

  Alors là, ca faisait bien longtemps que j'avais pas vu un pareil navet au cinéma, toutes les 2 minutes je me demandais si j'allais partir ou non, finalement je suis resté au bout mais avec bcp de peine... Je m'attendais pas forcément à grand chose vu les critiques assassines, mais quand même pas à ce point, je me disais qu'on avait chargé la mule et que Gad Elamleh  étant si talentueux en one man show, il y aurait bien une ou deux scènes à sauver... or rien, absolument rien ne tient la route : dialogues consternants,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 23:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,