jeudi 03 décembre

Trois grands romanciers étrangers en poche

  Dans la foulée de notre article de ce matin sur l'immense Ian Mc Evan on continue à vanter les mérites de la grande littérature étrangère, avec trois romanciers étonnants qui viennent de sortir un roman en poche, pour des livres  assez éblouissants, et  tournés  tous trois à des degrès certes divers sur l'enfance et la nostalgie : 1.La mort d’un père ;  Karl Ove Knausgaard ( Folio) «  La question du bonheur est banale mais celle qui s’en suit, celle du sens, ne l’est pas. Les larmes me montent aux... [Lire la suite]