lundi 29 mai

Vadim; le plaisir sans remords :le mythe Roger Vadim réhabilité?

    " Chaque fois que je marchais, que je me dévetissais ou que je prenais le petit déjeuner, j'avais l'impression qu'il me regardait avec les yeux d'un autre, les yeux de n'importe qui" ( Brigitte Bardot parlant de Roger Vadim) Après  la biographie parue chez Seguier en fin 2016, "Vadim un playboy français" qui est étrangement la toute première chronique que l'on a publié pour 2017 on a embrayé récemment sur un autre ouvrage tentant de raconter le mystère de ce réalisateur qui a incarné toute une époque celle des... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 16 octobre

Les deux amis : quand Louis Garrel nous enchante!!

  Il y a encore quatre ans, dans plusieurs chroniques de films publiés au début de mon blog (notamment celles d’un Été Brulant de son père Philippe ou celles de mon chef d’œuvre de 2011 Les biens aimés  ,j’avouais, comme beaucoup d'autres je pense, mon agacement pour le jeu de  Louis Garrel  que je trouvais vraiment trop décalé et  pédant  pour me toucher, à tel point que je trouvais même que sa prestation entachait certains des films dans lequel il était à l’affiche. Au fil des années et de... [Lire la suite]
mardi 30 juin

L'ombre des femmes : du Garrel pur jus, mais.... en mieux!!

  Dernier film de la trilogie des grands auteurs français dont les films sortaient en salles en même temps que leur projection cannoise, "L'ombre des femmes", présenté  en ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs avait reçu comme le Brizé et le Desplechin un bel accueil critique. Des trois, c'est celui que j'hésitais le plus à voir tant, car comme  je l'avais dit lors de ma chronique en 2011 d'un de ses derniers films Un eté brulant je n'ai pas vraiment d'affinités avec ce cinéma pourtant adoré par une grande... [Lire la suite]