vendredi 18 février

On a vu Le Ballon Rouge, un chef-d'œuvre du cinéma français mis en musique par les Percussions Claviers de Lyon

On vous avait parlé des  Percussions Clavier de Lyon à l'occasion de leur formidable collaboration avec Bertrand Belin . On a pris des nouvelles du quintette cette semaine à Craponne dans la banlieue lyonnaise.  Il faut dire que le collectif  propose une relecture du Ballon Rouge, le film culte d'Albert Lamorisse et s'en inspire pour créer un moment touchant de poésie, et de magie.  © Cédric Roulliat C’est dans un souffle que la scène s’éveille, la musique comme un air frais de liberté. ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 11 février

Sexe, mensonges & Vidéo, le film culte de Soderbergh dans une très belle édition collector

   Après une longue absence, Graham Dalton revient dans son bled natal et loge chez John Millaney, son vieil ami d’enfance. Sous des dehors sans histoires, Graham a une manie insolite : collectionner des K7 vidéo sur lesquelles il a enregistré les témoignages de femmes racontant leurs expériences amoureuses et sexuelles… L’arrivée de Graham, aussi excentrique que séduisant, va révéler les facettes cachées d'un petit monde insoupçonné   .Qui aurait pu penser qu' en 1989 un petit film indépendant à 1.2 ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 19 juillet

Critique cinéma : on a vu Titane, la Palme d'Or de Cannes 2021!

 Samedi soir, un Spike Lee, quelque peu désorienté, et ses huit jurés ont donné la récompensé suprême (NTM?) à un film transgressif et défricheur, qui aura fait tout sauf l’unanimité parmi les critiques et surtout parmi le public (depuis mercredi, on voit passer en boucle cette vidéo sur Allo ciné de spectateurs indignés).  Cette Palme d'Or 2021, on était allés voir au cinéma dès le jour de sa sortie (rare qu'un film palmé à Cannes soit déjà visible en salles) et on s'était rendu compte rapidement que ce film là,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 07 juin

Parasite: la palme d'or 2019 est un thriller virtuose et jouissif

  Chouchou de la critique internationale, le  Coréen Bong Joon-ho a donc été consacré totalement avec cette palme d'or décernée il y a deux semaines.  Si la Palme d’or est un gage de qualité auprès d'un cercle de cinéphiles hélas plus  restreint qu'il ya une ou deux décennies, , "Parasite", qui est sorti mercredi dernier,  a tout pour séduire un large public, notamment en France où le cinéma asiatique réalise souvent de jolis scores, et les premiers chiffres recensés mercredi, laissent augurer un... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 22 décembre

Une affaire de famille : Kore Eda, beau portraitiste des relations familiales

Kore-eda Hirokazu, présent en compétition à Cannes depuis 2001, et qui avait créé l’événement en 2004 avec "Nobody Knows"est revenu triomphalement  au Festival de Cannes cette année avec "Une affaire de famille" qui a eu la récompense suprême, la Palme d'Or. Ce beau film tendre et amer,  sorti en salles le 12 décembre dernier, on avait eu la chance de le voir au Festival Première Vague en juin dernier à Lyon  Un homme fait équipe avec un enfant pour voler dans la superette du quartier, mais est-ce bien son... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 02 décembre

Concours une affaire de famille : 10 places à gagner pour voir la Palme d'or 2018 !!!

  Kore-eda Hirokazu, présent en compétition à Cannes depuis 2001, et qui avait créé l’événement en 2004 avec "Nobody Knows"est revenu triomphalement  au Festival de Cannes cette année avec "Une affaire de famille" qui a eu la récompense suprême, la Palme d'Or. Ce beau film tendre et amer, on avait eu la chance de le voir au Festival Première Vague en juin dernier à Lyon  Un homme fait équipe avec un enfant pour voler dans la superette du quartier, mais est-ce bien son fils? le petit garçon à beaucoup de mal... [Lire la suite]

lundi 13 novembre

The square : avec Ruben Östlund,ca tire (ou satire) à tout va

   La plupart des cinéphiles ont découvert Ruben Östlund avec son précédent long métrage "Snow Therapy", comédie grincante atypique dans laquelle on pouvait déceler un vrai potentiel  et une vraie patte chez ce cinéaste suédois qui en était déjà à son troisième long métrage, mais le premier à sortir en France. Oeuvre difficile à classer dans un genre particulier "Snow Therapy"  oeuvre fort brillante et assez fascinante, ne pouvait en rester à l'état  et "The Square" qui présente peu ou prou  les mêmes... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 07 novembre

Moi DANIEL BLAKE, une palme d'Or 2016 indispensable et incontournable!!

 Si l'an dernier, la palme d'or remise à Jacques Audiard pour son Dheepan avait été contestée, non seulement lors de la remise du palmarès, mais également lors de la sortie du film en salles en aout 2015, le cheminement est assez différent pour celle de cette année. En effet, la  deuxième Palme d'or de Ken Loach pour son "Moi Daniel Blake" semble avoir plus fait l'unanimité lors de sa sortie en salles qu'au mois de mai dernier, où certains- surtout la presse un peu rive gauche-  faisaient la fine bouche devant ce... [Lire la suite]
mercredi 04 mai

Concours MARTY: un dvd collector de la Palme d'Or 1955 à gagner

    Ce mercredi 4 mai 2016 , Wild Side  sort dans une magnifique édition Blu-ray + DVD + Livret Un chef-d’œuvre inédit en HD. PALME D’OR Festival de Cannes & 4 OSCARS en  1955, dont celui du Meilleur film, MARTY de Delbert Mann Avec Ernest Borgnine, Betsy Blair    Avec Le Poison de Billy Wilder, Marty est le seul long métrage à avoir obtenu à la fois l'Oscar du meilleur film à Hollywood et la Palme d'or au Festival de Cannes.  S’appuyant sur une intrigue ciselée par le scénariste... [Lire la suite]
lundi 14 septembre

Dheepan : quand la très belle Palme d'Or 2015 a quand même réussi à me surprendre..

   Lors de mon billet bilan fait juste après la fin du dernier  Festival de Cannes,   j'avais regretté le fait d'en avoir trop lu et entendu sur certains films de la croisette, et cela concernait notamment la Palme D'or, le Dheepan de Jacques Audiard, tant dès sa première projection presse, les réseaux sociaux dévoilaient tout ou presque du film, et notamment de son dernier quart d'heure qui tranchait radicalement avec tout le reste et que d'aucuns avaient beaucoup de mal à comprendre. Visiblement, les... [Lire la suite]