mercredi 20 avril

Fritz Bauer: quand le cinéma allemand continue son nécessaire devoir de mémoire

    Depuis quelques années maintenant, les allemands n'en finissent plus de revenir, par leurs œuvres cinématographiques sur les blessures de leurs passés. Après Hanna Arendt en 2013 et le Labyrinthe du silence l'an passé,   « Fritz Bauer, un héros allemand », présenté  en compétition au festival de Beaune 2016 ( tout dernier film que j'ai vu lors de mon séjour beaunois),  et qui est sorti mercredi dernier sur les écrans,  continue à insister sur le nécessaire devoir de mémoire du cinéma... [Lire la suite]