mardi 10 septembre

A voir au Théâtre à Lyon/ Caluire: Loveless: le beau témoignage des travailleuses du sexe...

  On reparle de la rentrée théâtrale sur Lyon et la métropole lyonnaise, avec un focus sur  la pièce de théâtre « Loveless  qui se jouera le samedi 5 octobre prochain  dans le cadre des journées « Entretiens de Caluire et Cuire - Jean Moulin » L'excellente salle de spectacle de Caluire, le  Radiant-Bellevue propose un nouveau spectacle exigeant sur un thème sensible : la prostitution ( à voir en lien avec l'excellent roman d'Emma Becker, la maison, qui traite... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 27 août

Interview cinéma /Rencontre avec Camille Vidal Naquet, réalisateur du film Sauvage !

 Enseignant en analyse filmique, Camille Vidal-Naquet avait réalisé trois courts-métrages dont l'incroyable  Génie, film expérimental en langue des signes, avant son coup de tonnerre "Sauvage" qui sort en salles ce mercredi 29 août et dont on vous a changé les louanges la semaine passée. J'ai eu l'immense prviliège de rencontrer en tête à tête son cinéaste- en compagnie de son fabuleux acteur Félix Maritaud-en juin dernier lors de son passage sur Lyon et on a pu l'interroger sur la génèse et ses intentions  lors d'un... [Lire la suite]
lundi 20 août

Un film aussi Sauvage que puissant (critique du film Sauvage)!!

   Mercredi prochain,  dernière semaine du mois d'août, sortent sur les écrans deux très grands films français, deux premiers longs métrages qui chacun dans des genres totalement différents,  ont été des  chocs du Festival de Cannes, et que j'ai eu la chance de voir sur Lyon durant le mois de juin, et d'interroger leurs cinéastes respectifs: Guy d'Alex Lutz et Sauvage de. Camille Vidal-Naquet. Commençons par parler du film  "Sauvage"  présenté à la Semaine de la Critique, et qui nous plonge... [Lire la suite]
mercredi 23 mars

Tête baissée, Méditteranea : Deux DVD de films européens sur les laissés pour compte

 Deux films en DVD qui nous racontent l'Europe des bas coté, des parias, voilà le projet de cette revue de DVD de février mars spécial cinéma d'auteurs :  Tout d'abord, "Mediterranea", de l’Italo-américain Jonas Carpignano présenté lors du dernier Festival de Cannes dans le cadre de la Semaine de la critique vient de sortir le 2 février dernier chez Blaqout. Jonas Carpignano est un réalisateur qui a passé son enfance entre New York et Rome. Il a toujours été sensible au thème de l’immigration, sa mère... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 23:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 13 octobre

Much Loved: un film éprouvant mais courageux et nécessaire!!

    "Much loved" est un des rares films du dernier Festival de cannes à avoir beaucoup fait parler de lui, pas forcément pour des raisons cinématographiques et pas forcément pendant le festival mais plutôt juste après. En effet,  juste après sa présentation  à la Quinzaine des réalisateurs, le film a embrasé le Maroc, et a valu au cinéaste Nabil Atouch,  pourtant jusqu'alors adulé dans son pays natal,  des menaces de mort ainsi qu'une censure pour « outrage grave aux valeurs... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 05 octobre

Je suis à toi : un film belge sensible et drôle

  Il y a deux ans je vous avais dit tout le bien que je pensais du  premier long métrage  de David Lambert, Hors les murs, très belle histoire d'amour homosexuelle, qui parvenait à être totalement universel  gràace à la belle écriture fine et sensible du cinéaste et la justesse de l'inteprétation. Des qualités que l'on retrouve dans le second long métrage de ce cinéaste belge, "Je suis à toi", qui sort en salles ce mercredi après avoir notamment remporté deux prix au Festival d’Angoulême 2015... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 10 mars

Last Exit To Brooklyn : 50 ans et pas une ride!!

De la littérature à l’estomac, un livre organique qui sue, glaviote,suinte et même pire, Hubert Selby jr avait 36 ans lorsqu’il publie « Last Exit to Brooklyn ». Six ans à frapper sur sa machine à écrire, six ans qu’il en bave, transpire et même pire, pour lui l’écriture est une question de survie car il est lui-même un survivant. Né en 1928, il contracte la tuberculose à 18 ans, les médecins lui annoncent qu’il n’a plus que deux mois à vivre, après l’ablation d’une partie des poumons il reste quatre années à l’hôpital... [Lire la suite]
mercredi 21 août

Jeune & Jolie: Ozon a tout bon!!

 Je l'ai dit plusieurs fois lors de ma présentation des films à voir début août: j'avais tellement aimé Dans la maison, le précédent film de François Ozon à tel point qu'il fut pour moi mon meilleur film de l'an passé,  que j'avais fortement peur que son film suivant ne soit pas à la hauteur... Du coup, je suis allé voir ce Jeune & Jolie( qui sort ce mercredi, mais que j'ai vu dix jours auparvant  en avant première dans mon cher cinéma Comoedia et je vous rappelle que je suis en vacances en famille, sans PC ni... [Lire la suite]
lundi 08 juillet

Le client, BD de Zidrou

 Le scénariste de BD, Zidrou, je vous en ai  déjà parlé lorsque j'avais écrit ma chronique de la Peau de L'ours   et que je vous avais dévoilé que l'auteur de l'élève Ducobu,  pas forcément des BD les plus subtiles qui soient, se mettait maintenant à élaborer des bandes dessinées bien plus ambitieuses et bien plus dramatiques, à tel point que son nom sur la couverture d'une BD est désormais gage de grande qualité.  C'est encore le cas, mais dans une moindre mesure avec ce Client, sa dernière production à... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 14 janvier

L'échelle des sens de Franck Ruzé : critique et entretien exclusif avec l'auteur

 Si vous avez déjà du remarquer mon goût assumé pour les calembours (un peu comme un Laurent Ruquier du web) dans les titres de mes billets, je ne suis jusqu'à présent jamais laissé aller aux titres racoleurs.. Et pourtant, pour celui d'aujourd'hui, j'aurais pu titre ainsi:  "Franck Ruzé nous dévoile les secrets de la prostitution des étudiantes", cela aurait certainement plus attiré le chaland que celui que j'ai mis, mais bon, j'ai quand même un semblant de déontologie qui me l'interdit.  En revanche, je n'aurais pas... [Lire la suite]