mercredi 16 janvier

Les Polaroïds- Les jolis instantanés d'Eric Neuhoff

 "Nous retournons dans nos chambres pour nouer une cravate. Au bar, Denis continue au madère. Gin-fizzpour moi. La baie vitrée donne sur le port. Pour l’instant,la piste de danse est vide. Le garçon a une veste bleuequi lui pendouille dans le dos. Il ferait un traître parfait dans une série B américaine. Un type tout seul lit attentivement la liste des cocktails. Maintenant, un coupledanse mollement le slow. L’orchestre ne se fatigue pas."  Eric Neuhoff, voilà typiquement un des critiques que j'écoutais dans le "Masque et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 05 novembre

Retourner à la mer: le chanteur Raphaël réussit l'art délicat de la nouvelle

" Je suis le mouvement de cette foule qui ondule, maman avance à mes côtés. Elle ne marche pas suffisamment vite à mon goût.Elle suit en trainant sa vieille valise informe qui ressemble à un animal qu'on mène à l'équarissage. Je vois cette petite silhouette, molle et trébuchante, et j'ai honte, à mon âge de voyager avec elle." L'exercice de la nouvelle littéraire est un art délicat, réussir à raconter suffisamment  et de faire assez exister ces personnages en une dizaine de pages seulement tout en donnant l'impression d'assez... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 24 juin

Concours Littérature au cinéma: 5 livres de Neil Gaiman Des choses fragiles à gagner !!

Adapté de la nouvelle de Neil Gaiman, How to talk to girls at parties, le nouveau film de John Cameron Mitchell  présenté en sélection officielle au festival de Cannes 2017 est sorti mercredi dernier au cinéma avec au casting Elle Fanning, Alex Sharp et Nicole Kidman. Cette nouvelle est extrait Des choses fragiles", réédité à cette occasion par les éditions J'ai lu  , et qui constitue un recueil complet et étonnant d'un des maîtres contemporains de la nouvelle fantastique. Nouvelle après nouvelle, Neil Gaiman nous plonge... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 01 août

Quand Gaëtan Roussel vient nous dire au revoir...

 " Hier, une ministre a démissionné du gouvernement. Sans surprise, mais avec panache. Madame la ministre a glissé une très belle phrase dans son discours de départ: parfois résister, c'est rester, parfois résister c'est partir. Cette phrase trottait depuis dans la tête de Guillaume. Rester, partir. Guillaume a donc cru quelques minutes que la ministre s'adressait à lui." Après avoir récemment quitté Gaëtan Roussel dans son projet  "Lady Sir »  avec  Rachida Brakni on retrouve l'Auteur, compositeur,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 16 mai

AIR 2017 : Ce que nous avons perdu dans le feu, Marianna Enriquez

  Un recueil de nouvelles d'une Argentine qui a du mal à effacer les monstres et les fantômes du passé... Cette année, comme chaque année durant la dernière semaine de mai, Les Assises Internationales du Roman ( appellées aussi AIR)  réunissent du lundi 29 mai au dimanche 4 juin 2017.  à Lyon, (aux Subsistances)  des écrivains, journalistes, artistes, chercheurs, scientifiques et penseurs du monde entier pour des débats, tables rondes et entretiens auxquels ils prennent part et offrent un éclairage original... [Lire la suite]
jeudi 19 janvier

Les maitres américains des nouvelles : de Raymond Chandler à Laurie Moore

  Les auteurs anglo saxons, sans doute bien plus que les européens, excellent dans l'art de nouvelles et même les plus grands romanciers s'y essaient de temps à autre avec souvent pas mal de bonheur.. Parmi les publications ou rééditions récentes de ce début 2017, un classique du genre ( Raymond Chandler) et une grande plume d'aujourd'hui sur le banc d'essai...     1. Un tueur sous la pluie; Raymond Chandler ( Folio Policier)  « La pluie tambourinait sur le capot de la Chrysler, crépitait sur la toile tendue... [Lire la suite]

vendredi 17 juin

American Housewife: femmes au foyer au bord de la crise de mère..

    Présentation de l’éditeur : Elles portent rouge à lèvre et collier de perles, mettent de l’écran total y compris quand il pleut. Elles mijotent. Elles moulinent. Elles sirotent. Elles sacrifieraient tout pour leur mari, leur passion du papier peint, le déhanché de Beyoncé. Même les voisins gênants, même les concierges zélés, même leur belle-mère. Couic. Un geste malheureux, c’est si vite arrivé. Puis se recoiffent et enfournent le dernier plateau de cookies. Féroce, déjanté, sensible, les nouvelles d'American... [Lire la suite]
jeudi 18 février

Des vies et des poussières : quand Louis Chedid est aussi (un bon) écrivain..

     Je l'ai dit en une ou deux occasions, j'aime beaucoup l'univers de  Louis chedid, et même ce qui peut paraitre étonnant vu la génération à laquelle j'appartiens, plus que son fils M, trop barré et déjanté pour moi. Tandis que son père, que j'ai  découvert en concert en banlieue parisienne il y a presque vingt and de cela, j'aime profondément  sa façon de  trousser des mélodies et d'écrire des textes à la fois simples et profonds en même temps. Le Louis Chedid que j'aime, c'est... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 09 octobre

Le jour où Ron Rash est descendu de ses montagnes américaines..

  Comme le Festival Quai du Polar a lieu tous les ans chaque année en même temps que le Festival du film policier de Beaune dont je ne rate aucune édition, et que j'ai tendance- même si le choix est cruel- à faire passer le cinéma avant la littérature, je n'ai plus vraiment l'occasion d'assister aux passionnantes conférences et autres rencontres avec les grands auteurs de polars invités de cette manifestation à grand succès organisé dans ma ville. Heureusement cette année, le Festival- qui aura lieu du 1er au 3 avril 2016,... [Lire la suite]
jeudi 10 septembre

Macadam ou les très bonnes nouvelles de Jean Paul DidierLaurent

  Après le succès du "Liseur du 6h27" - vendu à 60 000 exemplaires, traduit dans 27 pays - Jean-Paul Didierlaurent revient avec un recueil de 11 nouvelles; "Macadam", à paraître ce 10 septembre Au Diable Vauvert. Michel qui regrette n'avoir pas lu ce premier roman ( que j'avais un peu boudé à sa sortie) a visiblement adoré ce recueil de nouvelles   « L’averse avait redoublée de violence à l’arrivée de la jeune femme sur le parking. Les gouttes s’abattaient depuis cinq bonnes minutes sur le toit de la... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,