vendredi 22 mai

Villa Emeraude : les riches nouvelles de la grande Jennifer Egan

   "Mes filles me trahissent. Ce sont des créatures de luxe, blondes, à la peau douce et au nez retroussé que je m'étais souvent flatté- à tort, je sais- de leur avoir procuré à grands frais, de même que leurs sourires orthondiquement parfaits. " ( Pourquoi la chine?)  Il y a un mois, on a vous a dit tout le bien qu'on pensait du roman : Manhattan Beach qui voyait exploser toutes les facettes de  la grande romancière américaine Jennifer Egan  Juste avant le confinement, soit  le 5 mars... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 21 avril

Propriétés privées : Lioner Shriver dézingue à tout va et ca fait un bien fou !

  "Le fait est que si Jillian Frisk n'était pas capable de faire la différence entre une nouvelle connaissance timide, manquant d'assurance mais ouverte et une Némésis bien décidée dès le départ à faire feu pour protéger son capital le plus précieux elle ne devrait plus être autorisée à sortir en public."  Quel plaisir de retrouver la plume de Lionel Shriver, qu'on aime depuis longtemps déjà . Cette romancière, souvent  ironique mais jamais condescendante et surtout jamais donneuse de leçons de morale (à l'heure où... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 01 mai

Trois jours, Petros Markaris : huit nouvelles d'un grand romancier greco-turc

  " Avec l'embrasement du conflit chypriote, les affaires se mirent à décliner, les trucs boycottant tacitement les magasins grecs et les grecs préférant garder leur argent pour l'envoyer secrètement au pays." Le romancier grec Petros Markaris , connu pour les cinéphiles comme étant le scénariste de Theo Angelopoulos, est le créateur de la série bien connue des amateurs de bons romans policiers,  mettant en scène le commissaire Kostas Charitos. Avec "Trois jours" paru en février dernier aux éditions du seul, il... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 16 janvier

Les Polaroïds- Les jolis instantanés d'Eric Neuhoff

 "Nous retournons dans nos chambres pour nouer une cravate. Au bar, Denis continue au madère. Gin-fizzpour moi. La baie vitrée donne sur le port. Pour l’instant,la piste de danse est vide. Le garçon a une veste bleuequi lui pendouille dans le dos. Il ferait un traître parfait dans une série B américaine. Un type tout seul lit attentivement la liste des cocktails. Maintenant, un coupledanse mollement le slow. L’orchestre ne se fatigue pas."  Eric Neuhoff, voilà typiquement un des critiques que j'écoutais dans le "Masque et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 05 novembre

Retourner à la mer: le chanteur Raphaël réussit l'art délicat de la nouvelle

" Je suis le mouvement de cette foule qui ondule, maman avance à mes côtés. Elle ne marche pas suffisamment vite à mon goût.Elle suit en trainant sa vieille valise informe qui ressemble à un animal qu'on mène à l'équarissage. Je vois cette petite silhouette, molle et trébuchante, et j'ai honte, à mon âge de voyager avec elle." L'exercice de la nouvelle littéraire est un art délicat, réussir à raconter suffisamment  et de faire assez exister ces personnages en une dizaine de pages seulement tout en donnant l'impression d'assez... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 24 juin

Concours Littérature au cinéma: 5 livres de Neil Gaiman Des choses fragiles à gagner !!

Adapté de la nouvelle de Neil Gaiman, How to talk to girls at parties, le nouveau film de John Cameron Mitchell  présenté en sélection officielle au festival de Cannes 2017 est sorti mercredi dernier au cinéma avec au casting Elle Fanning, Alex Sharp et Nicole Kidman. Cette nouvelle est extrait Des choses fragiles", réédité à cette occasion par les éditions J'ai lu  , et qui constitue un recueil complet et étonnant d'un des maîtres contemporains de la nouvelle fantastique. Nouvelle après nouvelle, Neil Gaiman nous plonge... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 01 août

Quand Gaëtan Roussel vient nous dire au revoir...

 " Hier, une ministre a démissionné du gouvernement. Sans surprise, mais avec panache. Madame la ministre a glissé une très belle phrase dans son discours de départ: parfois résister, c'est rester, parfois résister c'est partir. Cette phrase trottait depuis dans la tête de Guillaume. Rester, partir. Guillaume a donc cru quelques minutes que la ministre s'adressait à lui." Après avoir récemment quitté Gaëtan Roussel dans son projet  "Lady Sir »  avec  Rachida Brakni on retrouve l'Auteur, compositeur,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 16 mai

AIR 2017 : Ce que nous avons perdu dans le feu, Marianna Enriquez

  Un recueil de nouvelles d'une Argentine qui a du mal à effacer les monstres et les fantômes du passé... Cette année, comme chaque année durant la dernière semaine de mai, Les Assises Internationales du Roman ( appellées aussi AIR)  réunissent du lundi 29 mai au dimanche 4 juin 2017.  à Lyon, (aux Subsistances)  des écrivains, journalistes, artistes, chercheurs, scientifiques et penseurs du monde entier pour des débats, tables rondes et entretiens auxquels ils prennent part et offrent un éclairage original... [Lire la suite]
jeudi 19 janvier

Les maitres américains des nouvelles : de Raymond Chandler à Laurie Moore

  Les auteurs anglo saxons, sans doute bien plus que les européens, excellent dans l'art de nouvelles et même les plus grands romanciers s'y essaient de temps à autre avec souvent pas mal de bonheur.. Parmi les publications ou rééditions récentes de ce début 2017, un classique du genre ( Raymond Chandler) et une grande plume d'aujourd'hui sur le banc d'essai...     1. Un tueur sous la pluie; Raymond Chandler ( Folio Policier)  « La pluie tambourinait sur le capot de la Chrysler, crépitait sur la toile tendue... [Lire la suite]
vendredi 17 juin

American Housewife: femmes au foyer au bord de la crise de mère..

    Présentation de l’éditeur : Elles portent rouge à lèvre et collier de perles, mettent de l’écran total y compris quand il pleut. Elles mijotent. Elles moulinent. Elles sirotent. Elles sacrifieraient tout pour leur mari, leur passion du papier peint, le déhanché de Beyoncé. Même les voisins gênants, même les concierges zélés, même leur belle-mère. Couic. Un geste malheureux, c’est si vite arrivé. Puis se recoiffent et enfournent le dernier plateau de cookies. Féroce, déjanté, sensible, les nouvelles d'American... [Lire la suite]