lundi 12 novembre

Suzanne/ L'homme des bois :deux hommages familiaux extrêmement touchants!

Dans les quantités d'autofiction  que l'n reçoit dans la boite aux lettres et qui  brouillent  les pistes entre fiction et réalité et qui rendent hommage à un père, une mère, un cousin,  une grand mère, tout n'est pas du même niveau forcément. Voici deux très belles publications qui rendent un très émouvant hommage à des figures parentales à la fois ordinaire et extraordinaire 1. Suzanne, Frédéric Pommier ( Les Equateurs)  "Dans la grande demeure en brique rouge et jaune, on est aux petits soins pour... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 05 juin

Qui a tué mon père :, Edouard Louis, à corps, à cœur et à cri

« En finir avec Eddy Bellegueule »,  ce roman français écrit par un jeune auteur de 21 ans un peu sorti de nulle part avait affolé  toute la sphère médiatique lors de sa sortie en janvier 2014. L'auteur qui a enchainé ensuite  avec un décevant "Histoire de la violence" deux ans après publie en ce printemps 2018  son troisième roman, "Qui a tué mon père" (Seuil), l'adresse d'un fils à son père que Michel a lu avec un plaisir non feint :   «  Plusieurs années après, quand j’ai fui le village... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 30 avril

Plus jamais seul : le poignant combat d'un père contre l'homophobie

 S’inspirant du meurtre de David Zamundo, victime d’un crime homophobe qui est survenu  à Santiago en 2012, le réalisateur  et musicien Alex Antwandter signe son premier long métrage, Plus jamais seul  (distingué du Teddy Bear à la Berlinale 2017) , qui sort en salles mercredi prochain et qu'on a eu la chance de voir en avant première grâce au Distributeur Epicentre Films. Une oeuvre étonnante et profondément émouvante :     Voilà un beau film chilien  qui risque de passer inaperçu... [Lire la suite]
vendredi 07 avril

Trois BD spécial "vies de papa "

   Allez on continue notre revue de bande dessinée ce jour où commence les 48 H BD, avec trois albums sortis ou réédités dernièrement qui ont tous le point commun de mettre le focus sur un père qui décrit sa paternité- ou la grossesse de sa femme- en bulles et en planches : 1. Tombé dans l'oreille d'un sourd Audrey Levitre; Grégory Mahieux ( Steinkis)   Grégory et Nadège sont heureux en couple. Un bonheur immense arrive dans leur foyer en la personne de Charles et Tristan, jumeaux. Rapidement, ils découvrent que... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 19 juin

Le plein de livres pour féter les papas..

Pas de concours du dimanche en ce dimanche de fêtes des pères ( mais promis je ne vous oublie pas très longtemps:o), et à la place 6 idées parmi mes dernières lectures d'ouvrages  de conseils de livres, aussi divers qu'éclectiques, mais tous peuvent être  à partager avec son fils ou à offrir à son Papa si celui ci est…    1. ... un PAPA qui est resté un grand ado..    Un papa, c'est sacré. Un papa qui aime Star Wars, c'est encore mieux. Mais un papa, parfois, c'est resté un grand enfant... et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 03 décembre

Trois grands romanciers étrangers en poche

  Dans la foulée de notre article de ce matin sur l'immense Ian Mc Evan on continue à vanter les mérites de la grande littérature étrangère, avec trois romanciers étonnants qui viennent de sortir un roman en poche, pour des livres  assez éblouissants, et  tournés  tous trois à des degrès certes divers sur l'enfance et la nostalgie : 1.La mort d’un père ;  Karl Ove Knausgaard ( Folio) «  La question du bonheur est banale mais celle qui s’en suit, celle du sens, ne l’est pas. Les larmes me montent aux... [Lire la suite]
lundi 01 juin

La Maison Atlantique: le huis clos psychologique et tendu de Philippe Besson

Quatrième de couverture : J’ai souvent repensé à la mise en place du piège qui allait se refermer sur nous. À cet étrange ballet à quatre, dans lequel parfois s’immisçait un étranger. À ces va-et-vient d’une maison à l’autre, du jardin à la chambre, de la fraîcheur de la véranda à la chaleur de la plage ; ces déplacements infimes que nous accomplissions et qui tissaient à leur manière une toile où nous allions nous empêtrer. À cette langueur de juillet, lorsqu’on succombe à la paresse et que le désir s’insinue. À ces abandons... [Lire la suite]
lundi 10 novembre

Sukkwan Island: quand Ugo Bienvenu revisite le roman culte de David Vann

Tout le monde ou presque se souvient de  la publication chez Gallmeister,  il y a quelques années déjà, de "Sukkwan Island", écrit par un auteur américain alors inconnu, un certain David Vann, tant  ce bouquin, le premier de son auteur, avait fait un buzz incroyable et que pratiquement tous ceux qui l'ont lu en étaient essortis complétement sonnés, et totalement subjugés par le style  et le sujet;  Malheureusement, comme je l’avais dit ici meme  http://www.baz-art.org/archives/2012/01/09/23053362.html,... [Lire la suite]
vendredi 03 juin

Patrick Chesnais se met à nu

Mon fils Ferdinand s'est tué sur le périphérique à 3 h19 du matin, le vendredi 13 octobre 2006. Il avait eu vingt ans la semaine précédente... J'ai alors décidé de faire vivre mon fils en écrivant au jour le jour... Un ouvrage pour permettre à Ferdinand, mon fils bien-aimé, d'exister quelques années de plus. Peut-être ". Patrick Chesnais est un acteur que j'apprécie tout particulièrement, Souvent comparé à Bill Muray par son coté droopy mal luné mais avec un coeur gros comme cela, j'avoue, en toute subjectivité que d'autres... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,