03 décembre 2011

Aleph de Paolo Coehlo: j'aurais dit plutot "à l'aide"!!!

Ah, ca, j'en ai  reçu des mails et des mails qui m'imploraient au bord des larmes de remettre à tout prix ma chronique du coup de griffe du samedi. Bon en fait, j'exagère un peu (comme toujours), puisque une seule personne me l'a demandé, elle se reconnaitra, et en plus, je pense qu'elle préfererait que je " taille" prioritairement des films.  Quoiqu'il en soit, il est temps que ma chronique assassine du samedi revienne, et c'est donc un bouquin qui en fera les frais, et surtout son auteur, Paolo Coehlo, dont j'ai lu le... [Lire la suite]

05 novembre 2011

Des vies d'oiseaux ne m'a pas fait planer

Allez, encore un coup de griffe littéraire, et encore un qui concerne un roman français paru pour cette rentrée, Des Vies d'oiseaux,  écrit cette fois encore par une romancière (on va penser que je suis misogyne si je continue) et plébisicité par la critique, comme l'était déjà mon premier coup de griffe, Pièce Détachée d'Hélène Lenoir. En effet, Des vies d'oiseaux, j'en avais tellement entendu du bien, un peu partout (presse écrite, radio, blogs) que malgré mes a priori de départ, j'ai eu envie de céder moi aussi aux sirènes de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:50 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 octobre 2011

Le coup de griffe version livre : Pièce rapportée d'Hélène Lenoir

Pourquoi seulement opposer mes "coups de griffe du samedi" à des films? C'est vrai quoi, la littérature aussi peut produire son lot des déceptions, et notamment  dans les livres de cette rentrée littéraire. En effet, au jour d'aujour'hui, des 5 livres que j'ai lu et chroniqué  sur ce blog à l'occasion de cette rentrée littéraire, la majorité (3 sur 5) ne m'ont pas vraiment emballés, et dans ces 3, je classe ce livre d'Hélène Lenoir, intitulé Pièce rapportée , dont j'avais pourtant lu quelques bonnes critiques, notamment... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 octobre 2011

De biens mémorables souvenirs...

Dans la littérature française contemporaine, les auteurs qui possèdent un style vraiment bien à eux, autrement dit une écriture  reconnaissable dès les premières pages, se comptent sur les doigts de la main. Pour moi, David Foenkinos fait assurément partie de de ce cercle fermé. Et, de plus en plus, il va falloir à  apprendre à écrire l'orthographe de son nom correctement (ce dont j'essaie de m'acquitter avec prudence dans ce présent billet.) Certes, le ton de son dernier roman se veut résolument plus sombre, plus sérieux... [Lire la suite]
12 septembre 2011

Partie commune: une des jolie surprise de la rentrée littéraire

Pour inaugurer cette prolifique rentrée littéraire 2011-et participer à la même occasion au challenge 1% rentrée littéraire proposée par Hérisson- , j'ai choisi  un livre passé assez étrangement totalement inaperçu. Il faut dire que chaque année, c'est la même rengaine:  exception faite d'une dizaine de livres, la plupart du temps édité par les plus grosses maisons d'éditions, dont la presse nous rabache les oreilles- à juste titre ou pas- les autres sortent dans un anonymat plus ou moins relatif. Heureusement que... [Lire la suite]