vendredi 08 février

Djian et Eicher toujours vaillants

L'année passée, j'avais consacré, sur ce blog (seuls mes plus fidèles lecteurs doivent s'en souvenir ) un billet chacun à Philippe Djian et Stefan Eicher, deux artistes dont j'aime beaucoup le style, et qui sont amis et collaborateurs de plume depuis maintenant plus de vingt ans. Il est plus que  temps aujourd'hui que je refasse un billet sur ce duo choc de la culture françophone, mais ce coup ci un billet groupé, vu qu'ils sont revenus, il y a quelques mois de cela, sous les feux de la rampe avec un nouveau livre pour l'un et... [Lire la suite]

lundi 17 décembre

Les matches de la rentrée littéraire : le verdict tant attendu!!

  Ayant participé aux Les matchs de la rentrée littéraire de PriceMinister,  je ne pensais pas que 699 autres bloggeurs avaient eu le même privilège que moi ont connu un succès phénoménal cette année avec la participation de 700 blogs littéraires Les matches de la rentrée littéraire, c'était une initiative du site marchand Price Minister, qui a proposé à la communauté des blogueurs littéraires de découvrir 12 titres de la rentrée littéraire et d’en rédiger la critique sur leur blog et pour parvenir à  établir 2... [Lire la suite]
vendredi 26 octobre

Les affreux de Chloé Schmitt

« L'accident, on l'attend toujours de derrière, d'autre chose, on ne se méfie jamais de soi-même. » Pourtant, c'est par là que vient la catastrophe, un AVC, qui laisse le narrateur tétraplégique : « C'est venu d'un coup, derrière l'œil gauche. J'ai craché le dentifrice. » Ah l'hypocondriaque que je suis tente parfois de ces experiences dont il sait qu'il n'en sortira pas indemne: par exemple un roman, dont le personnage principal, victime d'un AVC et qui ne peut plus ni bouger ni communiquer, va raconter le monologue intérieur qui le... [Lire la suite]
jeudi 25 octobre

Brioche de Caroline Vié : Journaliste ciné, un métier de fou?

Autant je pense connaitre un certain nombre de plumes de journalistes de cinéma plus ou moins célèbres, autant le nom de Caroline Vié, journaliste cinéma dans le quotidien 20 minutes ( que je lis pourtant tous les matins) m'était totalement inconnu. Cela est d'autant plus inexplicable que la dame a chroniqué dans Le cercle cinema, la seule émission dont je ne manque aucun numéro. D'ailleurs, dans Brioche, il y a un passage autour des coulisses de cette émission, passage pas vraiment reluisant sur ses chroniqueurs ni pour son... [Lire la suite]
jeudi 04 octobre

Ils désertent : une audacieuse peinture du monde du travail

Elle dit : Ils désertent. Et toi tu comprends « île déserte" . C’est seulement quand tu t’attardes sur la silhouette de la femme appuyée d’un air las sur la carrosserie du vieux break, indifférente aux enfants pourtant en plein soleil dans l’habitacle, scrutant l’immeuble bardé de pancartes « à vendre » ou « à louer », c’est seulement à ce moment précis que tu comprends le véritable sens. » Continuons sur mes lectures  lues cet été dans le cadre du prix du roman Fnac, avec aujourd'hui un focus sur enfin? l'avant dernier roman... [Lire la suite]
samedi 22 septembre

Les peu emballants patriarches d'Anne Berest

Denise, jeune fille de 22 ans, veut tenter de découvrir ce qui s'est passé dans la vie de son père, Patrice Maisse, pendant les quelques mois de l'année 1985 où il n'était pas avec sa famille. Cette période, pudiquement nommée le "voyage" par l'entourage de Denise l'intrigue. Étant décédé, son père ne peut plus répondre à cette question qui la ronge. Sa mère refusant d'aborder le sujet, elle va finalement se tourner vers les fréquentations de son père, et surtout vers Gérard Rambert, un homme qu'il avait connu lors de ce "voyage". ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 20 septembre

François Bon livre une intéressante "autobiographie des objets"

Parmi les ( très sympathiques) maisons d'éditions qui ont accepté de m'envoyer des livres de la rentrée afin que j'alimente mes chroniques, figure la très interessante et dynamique Seuil qui présente plusieurs ouvrages passionnants sur le papier,  telle cette Autobiographie des objets de François Bon,  qui, disons le de suite,  ne ment pas vraiment sur son titre. Là où en revanche, on pourrait tiquer, c'est sur le terme de "roman" mis en exergue sur la couverture, tant on est plus proche du récit, de l'essai que de... [Lire la suite]
mardi 18 septembre

Haut et Court: suicide, humour (noir) et ravioli !!!

 "Ce jour-là, en début de soirée, un peu avant l'heure de l'apéritif que nous ne prenons jamais, papa nous a réunis dans la salle à manger et a déclaré : "Aujourd'hui, plutôt que de passer à table, on va se passer la corde au cou." Sur le coup, j'ai un peu regretté. Non pas que je n'avais plus envie de me foutre en l'air. J'en avais autant envie que d'habitude, ni plus ni moins. Mais on était mercredi. Et le mercredi, c'est le jour où maman nous prépare des tomates farcies." Voilà comment commence Haut et Court, le dernier... [Lire la suite]
mardi 04 septembre

La déesse des petites victoires, mon 1er choc de la rentrée littéraire!!

Aujourd'hui, je ne l'apprendrais à personne, c'est la rentrée des classes. Et si le jour est important pour ma petite famille (l'une rentre en maternelle, l'autre en CP), je ne vais pas m'éterniser dessus, mais j'en profiterai juste pour vous balancer une généralité  fort à propos,et qui, comme toutes les généralites, vaut ce qu'elle vaut : à quelques exceptions près, les littéraires font rarement de grands matheux. En tout cas, en ce qui me concerne, je ne déroge pas à cette règle : j'ai toujours détesté cette... [Lire la suite]
vendredi 31 août

Les ombres de Marge Finaly de Thierry Dancourt

Allez, il est temps maintenant que je vous parle des livres de la rentrée littéraire que j'ai pu lire bien avant leur sortie, et notamment ceux recus dans le cadre du Prix du Roman Fnac, qui a livré son verdict mardi dernier, avec l'attribution du prix au roman de Patrick Deville,  Peste et Cholera , roman que je n'ai malheureusement pas eu  la chance d'avoir dans ma sélection. Je vais commencer le plus logiquement du monde par vous toucher quelques mots sur le tout premier livre que j'ai lu de cette sélection. Comme il y... [Lire la suite]