jeudi 11 avril

Par-delà la pluie : le génie poétique de Víctor del Árbol marche toujours

  "Quelle tristesse la vieillesse songea t- il en s'essuyant sans oser examiner ses excréments, contrairement aux recommandations du médecin. Il se sentait trahi par son propre corps, soumis à de petites humiliations, par exemple récupérer les selles pour en envoyer des échantillons à la clinique dans une éprouvette, examiner 5 minutes tous les matins le présage caché dans le caca dont il observait la couleur, la texture, l'odeur."  Victor Del Arbol,  une des grandes plumes de la littérature mondiale reconnues... [Lire la suite]
Posté par poyeto à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,