vendredi 18 mai

Cannes 2018 : EN GUERRE : le duo de choc Brizé/ Lindon frappe encore de plein fouet

   En même temps  que les festivaliers, on a pu découvrir, cette année , trois films en compétition à Cannes et, par rapport à l'an passé où le triptique Rodin/ Les fantômes d'Ismaël/ L'amant double laissait (au mieux) quelque peu dubitatif, cette année,  ceux qui ne sont pas à Cannes sont bien lotis avec trois excellents longs métrages projetés simultanément dans les salles obscures. Ainsi, après Everybody Knows dont notre critique est bien plus enthousiaste que celles de nos collègues très tièdes sur le... [Lire la suite]

mardi 30 mai

Cannes 2017 : Le Rodin... déçoit!!! ( et non pas le Robin des Bois)

Bon pour le moment, les films du festival que ceux qui n'ont pas eu la chance d'aller sur la croisette ( soient 99,9% des français, une évidence qu'on peut rappeller lorsqu'on voit ma TL pendant ma quinzaine) pouvaient aller voir en même temps que les autres ne sont pas terriblement excitants et ne font que décevoir. On a déjà parlé du dernier Desplechin qui frise largement l'autocomplaisance et la masturbation intellectuelle,  on va prochainement parler du déroutant Amant Double d'Ozon, mais avant cela, le second film cannois... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 05 mars

Les chevaliers blancs, l'affaire de l' Arche de Zoé traitée de façon trop neutre..

   Dans les films de 2016 vus et qui  nous ont un peu déçus, ces  Chevaliers blancs, sorti le 20 janvier dernier en salles, réalisé par Joachim Lafosse, un réalisateur belge dont les précédents film " Elève Libre" ou  « A perdre la raison », lui aussi inspiré d’une histoire vraie, avait  épaté et bouleversé,  et qui s'embourbe un peu  en essayant de mettre en scène l’affaire de l’Arche de Zoé. Un fait divers que j'avais pas mal suivi comme tout le monde lorsqu'il fut médiatisé en... [Lire la suite]
mercredi 14 octobre

Ouverture Festival lumière 2015 : le cinéma français en avant toute!!

    En assistant  lundi soir à la cérémonie d’ouverture de la 7ème édition du Festival Lumière,  je me suis vaguement demandé,  si pour mon compte rendu, je n’allais pas faire un simple lien sur celui de la 5ème édition à laquelle j’avais assisté en 2013 -mais bon en même temps, j'aime tant taper sur mon clavier que je n'ai pas réussi à me résoudre à cette facilité.        Si j'ai eu ce sentiment, c'est que,  comme j’avais hélas raté celle de 2014 mettant... [Lire la suite]
jeudi 04 juin

La loi du marché : un film sombre, âpre, mais tellement vrai...

Je l'avais annoncé quelques jours avant la proclamation du palmarès, une grande partie des festivaliers avait senti que la prestation exceptionnelle de Vincent Lindon dans le film " La loi du marché" qui était présenté en compétition officielle pouvait largement lui offrir le prix d'interprétation  et cette consécration proclamée par le jury des frères Coen a visiblement ravi tout le monde, tant Lindon est un acteur et un homme qui dans ses choix de carrière et ses prises de position ( oui même quand il a suivi François Bayrou en... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 20 mai

Garrel, Brizé, Desplechin : les grands réalisateurs français de Cannes dégainent vite...

Malheureusement  pour ceux comme moi qui suivent le festival à distance avec une vraie pointe d'envie :cette année, on n'a pas énormément de films du Festival de Cannes qui sortent en même temps dans les salles, surtout par rapport aux 4 films présentés l'an passé :  il va falloir atttendre un peu avant de se faire une idée plus fiable que les commentaires glanés ici ou là dans les médias.  Heureusement entre hier et mercredi prochain, 3 films français, dont un seul en compétition officielle va se retrouver à l'affiche... [Lire la suite]

vendredi 14 mars

Mea culpa, Non stop : de l'action qui déménage...plus ou moins!!

 Après les films d'animation et les drames psychologiques, et si je continuais à vous construire, de façon plus ou moins bricoléé, des binomes de sorties salles du mois de février avec des films... d'action??? Oui oui, vous avez bien lu, il arrive parfois que j'aille m'enfermer dans les salles obscures pour aller voir des types qui se castagnent pendant 15 minutes, des poursuites en bagnole à n'en plus finir,  des explosions pyrotechniques... enfin, tout cela à dose homéopathique quand même, mais disons que, de temps en... [Lire la suite]
jeudi 08 août

Des Salauds qui nous paument et nous envoutent en même temps...

Hier, je vous ai parlé des 3 films qui me branchaient le plus pendant les trois premières semaines d'aout. Mais ce que j'avais omis de vous dire (ah quel filou, ce filou!) c'est qu'au moment de la publication de ce billet, j'avais déjà vu un de ces films en question,  le premier de ma liste, à savoir Les salauds, qui est sorti en salles hier, mercredi 7 août. En effet, dimanche soir dernier, à peine revenu d'un petit séjour balnéaire de 4 jours, et laissant mes enfants et ma campagne  profite rquelques jours de plus de la... [Lire la suite]
lundi 29 juillet

Concours Les salauds : 10 places à gagner pour le nouveau film de Claire Denis

S'il y a bien un acteur dont je suis avec la plus grande attention la carrière, et dont je valide-presque- entièrement tous les choix de film, c'est certainement l'immense Vincent Lindon: au cours des 10 dernières années, tous les films dans lesquels il a joué m'ont retourné, emballé ou les deux à la fois. Lors du dernier Festival de Cannes,  il était présent pour défendre le dernier film de Claire Denis, Les salauds , qui a été présenté dans le cadre de la section "Un Certain Regard". Et la prestation de Lindon en type... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 12:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 23 avril

Augustine, l'hystérique favorite du Pr Charcot

La psychiatrie ou la psychanalyse constituent des sujets régulièrement traités au cinéma,  et le modèle du genre est bien évidemment  Vol au-dessus d’un nid de coucous   le chef d'oeuvre de Milos Forman qui m'avait fait l'effet d'un chox la première fois que je l'ai vu à 12 ans à la télé avec mes parents. Récemment le cinéaste le plus connu qui a traité frontalement le sujet était David Cronenber avec son  « A Dangerous Method » qui m'avait laissé un peu perplexe. J'ai fortement pensé à ce film de Cronenberg... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,