vendredi 13 juillet

La part des anges :un Ken Loach à déguster sans modération!!!

Malgré l'article élogieux que j'ai pu faire hier suite à sa désignation au Prix Lumière 2012, sans oublier sa palme d'or en 2004 pour Le vent se lève,  je dois reconnaitre, en toute objectivité que l'immense réalisateur britannique Ken Loach , qui a pratiquement inventé à lui seul le cinéma social britannique, connait depuis près de 10 ans une sérieuse panne de régime, tant ses dernières oeuvres n'avaient pas la même puissance dénonciatrice et émotionnelle de ses plus grandes oeuvres, de Raining Stones à Sweet... [Lire la suite]