mots gaillars

Et si on s'encanaillait un peu pour cette nouvelle année? Mais attention, on s'encanaille peut-être mais tout en se cultivant et en apprenant des choses sur la langue française.

Auteur de plusieurs livres à succès sur le langage qui nous en fait voir de toutes les couleurs, Daniel Lacotte nous livre aujourd’hui un  Petit Précis des mots gaillards et polissons.J’avais lu un ou deux ouvrages de Daniel Lacotte sur la langue française et sa série « Le pourquoi du comment » et j'adore comment ce lexicographe  ausculte la langue française, toujours dans le but de veiller à conserver ses bizarreries et singularités au motif  tellement vrai « une langue castrée devient muette ».

  Le plaisir de Lacotte est d’explorer la langue française pour en extraire sa substantifique moelle, et il le fait encore admirablement, dans  ce nouveau dictionnaire grivois, canaille… et poétique à la fois.

J'ai dévoré ce dictionnaire et y ai appris plein d'expressions que je ne connaissais pas (euh vous saviez ce que ca signifie vous, gamahucher le canal?...non je ne donnerais pas la signification, faut acheter le livre pour cela :o) et qui montrent une nouvelle fois la richesse de la langue française, et le plaisir qu'il peut y avoir à appeller les choses du sexe avec des expressions plus poétiques et moins triviales que celles que l'on utilise habituellement.

 On y découvre également que le mot Boxon vient de l’anglais  et que Braquemart nous arrive  en droite ligne du XIVe siècle : il s’agit au départ d’une courte épée avec une lame à deux tranchants et pour la définition la plus courante, je pense que tout le monde la connait, celle là, par contre.

  Bref, les mots pour parler du sexe sont déclinées sous toutes ses formes, de la plus primaire à la plus érudite, et ce livre, dans la tradition des textes de Pierre Perret par exemple est un vrai plaisir pour tous ceux qui aiment la langue française...et la gaudriole!!