Chroniques/ Revue critique des films faisant l'actualité salles ou DVD.

dimanche 24 mars

MON MEILLEUR AMI ( critique) : pudique et touchante histoire entre amour et amitié

 Lorenzo est un adolescent agréable et studieux qui vit dans une petite ville de Patagonie. un jour son père décide d’accueillir sous leur toit Caíto, un jeune garçon frondeur et mystérieux. D’abord méfiant, lorenzo va peu à peu se rapprocher de Caíto sans soupçonner les conséquences de cette nouvelle amitié... mais Caíto a un secret.    Quand on parlait de "Mon meilleur ami"  au cinéma jusqu'à présent, c'était pour parler d'une très sympathique comédie de Patrice Leconte avec Dany... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 22 mars

Dernier amour : quand le film en costume sied bien à Benoit Jacquot...

Depuis le magnifique  "Trois Cœurs" sorti il y a déjà cinq ans, on pensait avoir perdu totalement Benoit Jacquot, qui pourtant continuait d'aligner les longs métrages tous les ans de manière assez métronomique , le pire étant sans doute ses deux derniers longs métrages,  le totalement abscons "A Jamais" et le catastrophique "Eva").  Heureusement, après trois expériences  plutôt réussies dans le film historique ("Sade", "Les adieux à la reine" et "Journal d’une Femme de Chambre")., Benoit Jacquot a eu... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 20 mars

BASQUIAT, UN ADOLESCENT A NEW YORK / portrait saisissant de New York au début des 80'q

/ sortie le 19 Mars en VOD et le 20 Mars en DVD. Utilisant des images d'archives inédites, des photos et des entrevues avec les proches de Basquiat à cette époque, le  documentaire " Basquiat  un adolescent à New York "  relate l'éclosion d'un génie avant qu'il ne devienne une star et tombe dans une toxicomanie destructrice. Sara Driver, qui était la compagne de Jim Jarmusch et fréquentait le jeune Basquiat dans ces temps-là, nous montre notamment  à quel point l’émergence de l’œuvre de Jean-Michel Basquiat... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 18 mars

Rebelles : une comédie barrée et jubilatoire

    Dans un contexte général de peu de prise de risques du cinéma français  saluons la sortie la semaine passée de Rebelles, nouvelle réalisation d’Allan Mauduit (Vilaine,  ou la série Kaboul Kitchen)., comédie barrée et réjouissante découverte en avant première en présence de son réalisateur il y a un mois environ. Ce film qui a reçu en janvier le prix Globes de Cristal de la presse du meilleur film de comédie du Festival de l’Alpe d’Huez est une excellente comédie sociale  aux... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 15 mars

CHACUN POUR TOUS : un feel good movie sur le vivre ensemble

    Le réalisateur Vianney Lebasque avait déjà traité de  la thématique du  sport avec "Les Petits Prince" (2013), il aborde ce coup ci la discipline du basket  adapté d'un fait divers qui avait defrayé la chronique aux Jeux Paralympiques de Sydney en 2000 où l'équipe de basket espagnole n'était composé que de deux déficients mentaux sur douze joueurs.  Ce fait divers était  aussi évoqué par l’excellent Champions sorti la même année  en 2018. Le scénario de Vianney... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 13 mars

Critique : SUNSET : l' expérience totalement désagréable de Lazlo Nemes...

 En 2015, Le Fils de Saul entraînait tous ceux qui l'avaient vu dans un voyage éprouvant et mémorable, suivant, à l’aide de longs plans-séquences, le parcours d’un prisonnier du camp de concentration d’Auschwitz, des dortoirs crasseux jusqu’aux tranchées servant de charniers. Ce premier film, signé par un cinéaste hongrois alors débutant,  un certain Laszlo Nemes, avait remporté le Grand Prix du Jury à Cannes et l’Oscar du Meilleur Film Etranger. De quoi permettre au cinéaste hongrois de se lancer sans... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 13 mars

ROSIE DAVIS: un film digne et poignant sur une triste réalité

    Même si le cinéma français s'y met de plus en plus (le grand bain ou les invisibles sont les exemples les plus porteurs), le cinéma d'outre manche n'a pas son pareil pour tisser des chroniques sociales sur des hommes et des femmes qui tentent de survivre envers et contre toutes les périples de la vie. Ainsi,  le réalisateur irlandais Paddy Breathnach (qui étrangement s'était pas mal essayé au film d'horreur il y a quelques années) a voulu avec "Rosie Davis", sorti ce mercredi 13 au cinéma prendre sa caméra pour... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 12 mars

sortie DVD QUIEN TE CANTARA : un envoutant et tortueux thriller espagnol

    Lila Cassen, ancienne star de la chanson rendue amnésique suite à un "accident" trouve à son chevet une femme inconnue, , Violeta,  qui va l' aider dans la préparation de son retour sur scène, à travers un jeu de faux semblants  Après nous avoir fascinés avec sa " Nina de fuego"  envoutant thriller psychologique sorti  malheureusement trop confidentiellement en plein été 2016,  le réalisateur espagnol  Carlos  Vermut impose sa  cinématographie singulière  avec... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 12 mars

LES FILLES DU SOLEIL : pas si mauvais qu'on l'a dit...

    En compétition Officielle au Festival de Cannes 2018, LES FILLES DU SOLEIL second film d'Eva Husson après le très prometteur Bang Gang,  une histoire d'amour moderne, a été totalement massacré  par les critiques lors de sa projection ( un peu à la manière d'un The Last Face  e Sean Penn deux ans plus tôt.) d'une manière assez imméritée  à la vision du film après quelques mois de recul  Ce plongeon au sein d'un  bataillon de femmes soldat   kurdes... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 11 mars

Critique cinéma : Une SIBEL héroïne !!

 Après "Noor" et "Ningen", la cinéaste turque Çagla Zencirci et le réalisateur français Guillaume Giovanetti collaborent dans un troisième long métrage, "Sibel", sorti la semaine dernière en salles et que notre Michel national a profondément adoré.   Bon sang qu’elle est belle Sibel, cette jeune femme qui arpente la forêt avec un fusil. Elle traque un loup qui effraie les femmes de son village. Elle aimerait tellement leur apporter sa dépouille, alors peut-être les villageois cesseraient d’avoir peur d’elle et de la... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,