mardi 12 janvier

L'empire de la poussière: Francesca Manfredi , la nouvelle (jolie) voix de la littérature italienne

  "De tous les enfants de mon âge j avais la mère la plus jeune et souvent les professeurs ou mes camarades me le repetaient. On dirait ta grande sœur me disaient ils. Je ne trouvais pas. Je ne me rendais pas vraiment compte de sa beauté non plus : C était quelque chose à laquelle je ne faisait pas attention, une chose pas évidente : je n y pensais pas en la regardant." Valentina a douze ans, une grand-mère pieuse et sévère, une mère sauvage, sublime et insaisissable. Le père est absent la plupart du temps et se contente de... [Lire la suite]