J'avais prévu au départ de vous faire une revue de mes dernières lectures consacrées à la musique pour le 21 juin, jour de la fête de la musique, mais finalement un peu dépassé par les évenements de tous genres, j'ai un pris un peu de retard et je ne vous en parle que maintenant, juste après un autre billet musical...Mais après les réveries electro pop de Mademoiselle Simon, on passe à d'autres genres de musique, si vous voulez bien...

Un poil de rock, une pincée de blues, et une bonne louche de musique...enregistrée, voilà ce que je vous propose dans la revue de livres musicaux de ce mois,jour trimestre!! : 

 1. Dans mes yeux; Johnny Halyday et Amanda Sthers ( Pocket)

johhny

 Je me rappellais de la sortie en février 2013, de  "Dans mes Yeux", l'autobiographie de Johnny Hallyday co-écrite avec  l'ex femme de Patrick Bruel Amanda Sthers pour de mauvaises raisons , à savoir l'action en justice intentée par   Adeline Blondeau, une des ex femmes de Johnny décrite comme une "hystérique"qui "balançait les chaises par la fenêtre à la moindre contrariété", "un serpent qui me cocufiait tout le temps, me trompait avec tous les petits mecs de Saint-Tropez et jouait les saintes-nitouches".

D'ailleurs, si je n'avais pas suivi l'issue du procès, je me suis dit que l'ex actrice de la  mythique série "Sous le soleil" avait eu gain de cause, vu que tous les passages litigieux de cette autobiographie ont disparu de la version poche, parue chez Pocket il y a quelques semaines et dans laquelle je me suis plongé avec un plaisir certain, vu mon gout prononcé pour les biographies musicales.

Plaisir pas vraiment littéraire d'ailleurs, l'auteur annonçant dans la préface qu'elle avait envie de se mettre totalement dans la peau de Johnny et de le faire parler comme si c'était lui qui conversait avec nous. Visiblement, l'auteur  a passé presqu'un an à ses côtés, à l'écouter se confier à elle, mais malheureusement on ne ressent pas énormément la profondeur de ses échanges.

Le livre aborde en gros tous les sujets concernant de près ou de loin le mythe de la chanson française, (-son enfance, ses parents, ses femmes, ses enfants, ses amis d'Eddy Mitchell à Michel Sardou), l'alcool, la drogue, son récent coma, son rapport avec les fans -mais tout semble abordé seulement en surface sans jamais être creusé, et personnellement sans être fan de la première heure de Johnny, j'avais l'impression de ne pas apprendre grand chose sur le personnage( sauf en une ou deux occasions, avec notamment un  déjeuner  de travail avec Godard  pas piqué des vers), alors j'imagine la frustration des gros fans qui lisent tout sur leur idole.

Cela dit, Johnny arrive quand même à nous paraitre plutôt sympathique, ce mélange de fausse naiveté et de simplicité, malgré cette vie à tutoyer ces extrêmes, le rend profondément humain, et ce sentiment de voir Johnny raconter sa vie défilier devant lui  par ce long monologue est plutot plaisant à suivre.

2.Paul Personne, des vies en blues

paul personne - copie

A des années lumières de l'idole des jeunes, et , sur le plan médiatique et de la renommée du grand public même s'il a déjà eu l'occasion de travailler avec lui et qu'il faisait partie de la liste des invités prestigieux de Johnny Hallyday pour son grand show au Parc des Princes à Paris, Paul Personne n'en reste pas moins, au yeux du monde de la musique en tout cas comme une véritable icône du blues français qui a collaboré avec les plus grands, Johnny donc, mais aussi Eddy Mitchell mais aussi d’Alain Bashung, Manu Dibango, Jean-Louis Aubert, Jacques Higelin, Vanessa Paradis, Stephan Eicher, et Hubert-Félix Thiéfaine.

S'il est depuis plus de deux décennies  un artiste reconnu, le succès public de Paul Personne reste encore limité. Sa toute première autobiographie, écrite par Nicolas Dupuy et édité par une maison d'édition spécialisé Castor Astral est donc l'occasion idéale de tenter d'en savoir plus sur cette personnalité si mystérieuse.

 Il faut dire que l'homme est énigmatique et parfois secret, baroudeur dans l’âme, Paul Personne est un anti star system convaincu. Loin du dictat des maisons de disques et des médias, il a tracé sa route, au gré de ses envies musicales et de ses rencontres. Après bientôt 40 ans de présence sur scène, sous le nom de Paul Personne ou à la tête de plusieurs groupes, il s’est construit une place de choix dans le coeur de tous les amoureux du blues et du rock. "Il était une fois la route", son dernier album, c’est avant tout l’histoire d’un mec qui est resté lui-même, entier, libre.

Voicui un court  livre nourri de nombreux entretiens avec Paul Personne, cet homme qui déclare sans fausse modestie aucune :  « Je rêvais une vie et j’ai vécu un rêve. ». Bref, une biographie  à l'image de l'artiste, modeste et qui reste discrète sur sa vie privée en étant plutôt axée sur le parcours et la carrière semé d'embuches, avec une chronographie album après album.

S'il est peu loquace dans la vie, Paul Personne apparait être très à l'aise en tournée et sur scène.

3. Greg Milner, Perfecting sound forever, une histoire de la musique enregistrée

perfecting

 Voici un livre largement plus érudit et pointu que les deux autres présentés dans cette chronique du jour, et à conseiller avant tout aux vrais puristes qui ont déjà une bonne connaissance du monde de la musique.

Plus de 400 pages pour revisiter l’histoire des technologies qui ont permis d’enregistrer la musique, à  ses tous débuts en 1877.

Greg Milner se propose de  découvrir l'évolution de l'enregistrement sonore,  et met par la même occasion l'accent sur une partie de l'histoire de la musique que je connaissais très mal et je ne pense pas être le seul.
Greg Milner raconte comment la musique a fait évoluer la technologie de l'enregistrement, mais aussi comment cette technologie a elle-même influencé la musique.
Des tests sonores effectués par Thomas Edison au mur de son de Phil Spector, jusqu'aux tubes hypercompressés des Red Hot Chili Peppers, en passant par Les Paul, King Tubby, Steve Albini ou Neil Young, ce livre raconte le destin d'hommes fascinés par la musique et sa captation.
A une époque où  l'industrie du disque est en crise, cette période où ITunes et autres Deezer dictent les lois du marché , cet ouvrage richement documenté et très riche (il fut nominé au National Book Critics Circle Award)  est certes parfois truffés de détails   un peu trop dfficiles à saisir pour des néophytes.
Il n'empeche, en l'état, il n'en demeure pas moins une véritable mine d'or, une sorte de bible pour qui cherche un guide exhaustif et très  sérieux sur la musique enregistrée.