Cela faisait longtemps, me semble t il,  que je n'avais pas fait une sélection 100% cinéma français...et alors même que pour les deux dernières semaines de 2014, c'est le cinéma étranger qui me fait de l'oeil ( je reviendrais dessus dans un billet regroupant les deux semaines de la trève des confiseurs), cette semaine, hasard des sorties, les 3 films qui me tentent le plus nous viennent de l'Hexagone...

1.La famille bélier

la-famille-belier


Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l'exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l'éloignement de sa famille et un passage inévitable à l'âge adulte.

 Pourquoi je veux y aller :

- parce qu'on entend depuis plusieurs mois de très bons échos de cette comédie, et qu'une grande majorité de ceux qui l'ont vus reconnaissent que cela faisait longtemps qu’une comédie française n( avait pas autant prise aux tripes et touché  pépite émotionnelle  familiale à l'instar de films comme "la dernière heure du reste de ta vie";

- parce que j'aime bien le cinéma d’Eric Lartigau (L'homme qui voulait  vivre sa vie, Prête moi ta main) qui parvient souvent à faire un cinéma fédérateur et en même temps intelligent et exigeant, ce qui n'est pas si fréquent dans le cinéma français

La Famille Bélier est une très belle leçon de courage et de solidarité d’une famille qui va de l’avant, malgré leur handicap. Tout est en subtilité et non sans humour, bien au contraire. C’est un long-métrage très émouvant et touchant qui vous laissera sans voix à l’issue de la projection.

 

Bande-annonce : La Famille Bélier

2. Le temps des aveux :

tempsLe pitch :

Cambodge, 1971.
Alors qu'il travaille à la restauration des temples d'Angkor, François Bizot, ethnologue français, est capturé par les Khmers rouges. Détenu dans un camp perdu dans la jungle, Bizot est accusé d'être un espion de la CIA. Sa seule chance de salut, convaincre Douch, le jeune chef du camp, de son innocence. Tandis que le français découvre la réalité de l'embrigadement des Khmers rouges, se construit entre le prisonnier et son geôlier un lien indéfinissable...

- pourquoi je veux y aller :

- parce que Régis Wargnier revient enfin à ce qu'il fait de mieux (Après Indochine et Est-Ouest, ses deux meilleurs films), les fresques historiques se passant dans de lointaines contrées avec celle ci se déroulant de l'Asie du Sud-Est, une région que le cinéaste apprécie particulièrement

 - pour le souci d'authenticité du cinéaste qui raconte l'histoire vraie de François Bizot, cet anthropologue français installé au Cambodge qui est arrêté en octobre 1971 par des miliciens khmers rouges et conduit dans un camp de rééducation  tristement connu sous le surnom de Douch. Le cinéaste adapte le roman de Bizot écrit en 1999 et livre un film qui colle au plus près de la réalité de ce que l'homme a vécu.

LE TEMPS DES AVEUX - Bande-annonce VF

player" width="480" height="270">

3.Terre battue

TB_Ugo-filet-500288Le pitch :

Résolu à ne plus travailler pour d'autres, Jérôme cherche à monter sa société coûte que coûte, et ce malgré les réticences de Laura, sa femme. Ugo, leur fils de 11 ans, joue au tennis et veut devenir champion. Pour cela, il lui faut intégrer le centre national d'entraînement, à Roland Garros. Comme son père, il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Ensemble, Ugo et Jérôme vont apprendre qu'on ne peut pas contourner toutes les règles pour réussir.

Pourquoi je veux y aller :

- parce que le tennis est mon sport préféré et que le cinéma (et encore moins le cinéma français) ne l'a très rarement utilisé comme sujet principal de films;

- parce ce que celui ci débutant à la manière d'un film social (ici d'ailleurs produit par les Frères Dardenne),  semble traiter ce sujet du tennis en s'embarquant e en parallèle dans une histoire d'entrainement en vue de championnats de tennis en questionne l'obsession de la réussite et les mécanismes de transmission familiaux.

- pour voir le couple prometteur sur le papier Olivier Gourmet-Valéria Bruni Tedechsi

TERRE BATTUE Bande Annonce