libres insoumises

Najat Vallaud-Belkacem (ministre), Nadia El Fani (cinéaste), Rachida Dati (maire et députée européenne), Amel Brahim-Djelloul (soprano), Samia Ghali (sénatrice maire), Meriem Chadid (astronome), Zahia Ziouani (chef d'orchestre) Zohra Mahi (avocate) et neuf autres femmes célèbres, arabes ou nées de parents arabes, sont parvenues aux plus hautes marches de la société française.

Le point commun entre ces égéries venues de l’Orient? Elles ont osé et n'ont jamais rien lâché et n'ont pas accepté de se laisser traiter d'inférieure par quiconque.

Elles ont  également en commun la passion, le courage, l'intelligence, la force de travail, et, avant tout, la capacité à résister aux échecs. Pour elles, la fatalité n'existe pas. Malgré leur situation familiale, leur éducation, leur milieu social, elles ont eu l'audace de vouloir réussir.

Les réunir dans un même livre intitulé "libres, insoumises et audacieuses", qui est édité ce 27 février est une  belle façon de leur rendre hommage, surtout dans la période troublée actuelle.

Ces femmes y révèlent chacune, avec leurs spécificités propres, leur lutte intérieure pour gérer deux cultures, leurs efforts pour étudier et leurs combats pour parvenir au sommet.

On suit pas à pas, depuis leur enfance, les douleurs, les embûches, les états d'âme et les succès de ces « guerrières », qui, la détermination en bandoulière, ont su se réaliser.

C’est donc une série de dix-sept portraits qu’il nous est donné de découvrir. Le regard n’est aucunement politique ( femmes de droite comme de gauche sont représentées), il est avant tout sous l'angle de l’humain.

De beaux portraits en Noir et Blanc illustrent superbement cet ode au courage et au dépasement de soi, et nous montre qu'avec du talent et de l'abnégation, on peut largement dépasser nos carcans et nos schémas de départ.

Un beau livre nécessaire et instructif, aux éditions Les Points sur les i ( merci à Gilles et à son agence).