Blu-ray_Billy_Lynn_3D

 .

 

Dans la liste des 10 films que j'attendais le plus pour 2017, ce fut sans doute ( avec  Le secret de la chambre noire de   Kiyoshi Kurosawa (sorti très discrètement en  février 2017) le long métrage qui fut sorti le plus confidentiellement, tant et si bien que sur Lyon il fallait être particulièrement vigilant pour le voir en salles, ce que je n'ai pas réussi à être.

 Du coup, j’ai rattrapé  en DVD «  Un jour dans la vie de Billy Lynn » (sorti le 7 juin dernier chez Sony Pictures) et je ne le regrette pas tant le film est une très belle réussite, sans doute une des plus belles de son auteur, à la hauteur de The ice Storm ou Sucré Salé, ses tous premiers longs métrages.

Blu-ray_Billy_Lynn_3D_04

Tout d'abord, un mot sur la grosse prouesse technique du film,  qui est tourné en 3D et en 120 images par seconde, pour rendre le film totalement immersif, mais faute d’équipements, le film n’a quasiment jamais pu être montré sous ce format là, ce qui explique en partie l’échec du film aux USA et sa distribution très modeste en France.

 Dommage vraiment car cette adaptation du  roman satirique “Un jour dans la vie de Billy Lynn" écrit par Ben Fountain aurait eu pleinement sa place sur  grand écran avec le système d’équipement requis.

 On imagine que dans ce format-là, la vision d’"Un jour dans la vie de Billy Lynn" ressemble à une expérience cinématographique inouïe dont tout le monde ou presque en a été  privé.

unjourdanslaviedebillylynnITC

Tant pis, car même dans un format plus classique ; Un jour dans la vie de Billy Lynn, reste une œuvre vertigineuse  qui aborde l’épineuse thématique du retour des « héros » de la guerre comme d’autres grandes œuvres telles que « Voyage au bout de l’enfer »  ou  « Né un quatre juillet » l’ont fait avant lui.

 Mais plus qu’à ses modèles américains on pense à l’excellent et récent film des sœurs Coulin Revoir du pays qui sondait aussi avec une belle acuité, le traumatisme et les états d’âme existentiels de jeunes militaires face à l’absurdité d’une guerre.

A sa manière, "Un jour dans la vie de Billy Lynn " est elle aussi  une très profonde et brillante réflexion sur l’héroïsme et sur notre société ou  la dictature de l’image,  la soif du profit et l’efficacité de la propagande.

La société ne veut pas oublier ses soldats  qui se sont battus pour elles mais en ont une représentation totalement galvaudée et  met en scène une élégie de leur héroïsme, parfaitement à côté de la plaque. La dimension  psychologique  très riche du film  marque parfaitement le saisissant  décalage entre ce qui est perçu « là-bas » et à « la maison «.

 

mv5bmjewotg5njk5nv5bml5banbnxkftztgwntg1mzq1mdi-_v1_sx1500_cr001500999_al_

Grâce à des  travellings somptueux et d’amples mouvements de caméra, Lee nous plonge totalement dans les affres de ce jeune soldat, décoré par son héroïsme mais dont les souvenirs du combat lui reviennent par assaut et tranche totalement avec le discours policé des officiels.

Mise en abyme de l’envers du décor avec les coulisses d’un événement très médiatisé, UN JOUR DANS LA VIE DE BILLY LYNN est un brûlot très efficace et pertinent  lancé contre l’industrie du divertissement, ce “show à l’américaine”  particulièrement gratiné ici.

Un casting d’enfer et particulièrement en forme Kristen Stewart (toujours dans les bons coups), Garrett Hedlund, Steve Martin, Vin Diesel Chris Tucker entoure parfaitement la révélation Joe Alwyn, dans le rôle-titre et apporte une véritable dimension humaniste de ce film émotionnellement intense

Une grand œuvre  auquel le temps devrait rendre totalement justice, du moins on l’espère fortement.