millenium

"Ce qui est bien avec la poésie, c'est qu'il y en partout, il y en a tout le temps. On en trouve même dans la crasse. Même dans un terme juridique froid. Altération définitive du lien conjugal.J'ai retrouvé une copie de jugement de divorce de mes parents en faisant du tri, ce qui m'a renvoyée près de vingt ans en arrière. Quelle claque. J'avais déjà au compteur de plus de vingt ans de bons et mauvais souvenirs. La vie après tout,  ce n'est que ça : une addition de bons et mauvais souvenirs."

Faïza Guène, jeune auteur française d'origine algérienne, révélée  à 19 ans à peine, avec l'excellent 'Kiffe Kiffe demain' paru il y a déjà 13 ans de cela, avait donné ses dernières nouvelles littéraires en 2014 avec son dernier roman en date, " Un homme ca ne pleure pas, récit drôle et touchant sur le quotidien d'une famille méditerannéenne.

Trois ans après, Faïza Guène revient en librairie ce 10 janvier avec Millenium blues (chez Fayard), dans lequel elle nous parle une nouvelle fois d'une famille aux origines orientales, mais en y apportant une petite touche de singularité et en prenant parti d'un angle assez original.

Ce récit doux amer, comme on dit d'une chronique qui mélange les drames et les joies d'une vie, retrace en effet vingt ans de la vie de Zouzou, jeune femme née de mère française et d'un père kabyle, Zouzou, à travers des moments clés de son existence et aussi de l'histoire contemporaine française ( la victoire de la France à la coupe du monde 1998, le tragique 1er tour de l'élection présidentielle de 2002, la canicule de 2003...) qui s'entrechoquent par le biais de coïencidences souvent plus malheureuses qu'heureuses.

Résultat de recherche d'images pour "faiza guene"

La narratrice promène son regard attachant, mélange de candeur et d'assurance, sur une société mouvante et une existence cahotique, et de façon pas forcément chronologique,  nous fait vivre plusieurs années de sa vie,  et notamment de ce toujours délicat passage de l’enfance à l’âge adulte.

Du divorce de ses parents à un accident de voiture qui va briser (du moins mentalement) la vie de sa meilleure amie, à son histoire d'amour, puis de haine avec un jeune comédien gitan, Millénium blues. suit ainsi une période qui va de la fin des années 90 aux années 2000, bref d'un millénaire  à un autre, avec humour et sensibilité.

Touchante chronique d'une belle figure  de ce que les médias ont paresseusement nommé "génération Y" , le livre de Faïza Guene, prenant et juste, est parsemé de ce style direct et simple qui sied bien à son auteur. Il est en outre plaisamment rythmé par une playlist fédératrice et éclectique,  dont les morceaux d'ABBA, le groupe dont Zouzou est une vraie fan, en constituent les points d'orgue.

 On sent tout au long de son récit que Faïza Guène aime ses personnages, et ne peut s'empêcher de leur insuffler un peu de tendresse, même à ceux qu'elle n'épargne guère de prime abord, comme Eddy, le compagnon de Zouzou, un être pourtant violent et égocentrique de prime abord, mais aux félures qui le rachète quelque peu.

Joli récit initiatique qui verra la narratrice va  peu à peu perdre son innocence en raisons des épreuves d'une vie bienveillante, ce Millenium blues constitue une des premières belles surprises de cet hiver littéraire 2018.