Affiche spectacle

 Blanche Gardin, ­Constance, Agnès Hurstel, Laura Laune, Nora Hamzawi : décidemment, depuis quelques années, une génération de femmes humoristes porte haut l'étendard de l’humour noir et n'hésite pas à donner de violent coups de pieds à la bienséance.

A cette si brillante famille d'insolentes qui s'assument comme telles (et dont le mouvement #metoo a sans doute contribué à libérer la parole), vient tout récemment de se greffer une petite soeur arrivée d'un peu nulle part, Alexendra Pizzagali.

Cette  jeune artiste,  qui a commencé il y a tout juste un an à monter sur les planches, a écrit et interprété un seule en scène "C'est dans la tête",  qu'on a eu l'occasion de découvrir vendredi soir dernier à l'Espace Gerson et qui fut une sublime surprise.

Ecriture peaufinée, regard acéré, univers totalement nihiliste et sans la moindre illusion sur la vie et sur les gens, C’est dans la Tête est un bijou d'humour noir qui montre qu'Alexandra sait manier l’irrévérence et l’insolence avec une maestria qui la frise justement (l'insolence), surtout quand on sait que la jeune artiste- passée quand même trois ans par le Cours Florent- est  une quasi débutante  sur scène.

Alex photo 1 coupée

Son personnage de jeune femme bourgeoise particulièrement cynique aura particulièrement ravi le public présent à Gerson ce vendredi soir - dont les humoristes Aymeric Lompret et julien Santini  qui s'y connaissent en humour bien noir et trash- , et la grande majorité des spectateurs ne pouvaient s'empecher de pousser quelques oh de surprise devant l'audace des saillies de cette jeune fille d'apparence très BCBG..

Sur un ton de confidences qui rend le spectateur délicieusement complice des horreurs qu'il entend, Alexandra Pizzagali nous livre une vision du monde dans lequel la bien-pensance n'a pas le droit de cité.

 

Tous les sujets tabous de nos sociétés judéo-chrétiennes -les handicapés (avec une version du meilleur patissier particulièrement trashy), les SDF, les femmes enceintes, les parcs d'attractions (impossible de revenir à Eurodisney désormais avec la même innocence maintenant qu'on a vu  la version à Miss Pizzagali)- sont balayés sans la moindre compassion et avec pertes et fracas..

 

 

Un seul réflexe à ce dégommage en règle : le rire, et même le fou rire ! Devant "c'est dans la tête", on rit parce que c'est drôle, mais aussi et surtout parce que les propos de l'humoriste/ comédienne prennent à revers les lieux communs et les  idées reçues. 

Les_Best_de_L'humour_2018_AlexandraPizzagau@Marylene_Eytier-2

Un personnage qui livre une parole sans le moindre filtre (on comprend à la fin du spectacle le pourquoi du comment), particulièrement libérateur pour le spectateur et un sans faute pour une artiste dont on reprochera seulement, et encore si on veut à tout prix jouer les pinailleurs, une diction encore perfectible, car le débit a tendance à être un peu trop rapide et certaines de ses fulgurances passent ainsi à l'as..

Bref,  si vous aimez l’humour noir intelligent et transgressif à souhait n’hésitez pas une seule seconde, Alexandra  Pizzagali en est assurément un des émissaires les plus prometteurs qui soient .

 

Alexandra Pizzagali a joué  du 27 au 30 juin à l'Espace Gerson ...

 http://www.espacegerson.com/sortir-alexandra-pizzagali-lyon-spectacle-one-manwoman-show,evenement-4705