120605897

 

 DOGMAN, le nouveau film de Matteo Garrone, sorti en salle le 11 juillet. dernier  avec  en vedette Marcello Fonte, lauréat du Prix d’Interprétation Masculine au 71ème Festival de Cannes.et formidable révélation  de comédien dans ce qui est assurément  un des grands films de cet été 2018,

 "Dogman", histoire d’un toiletteur pour chiens qui verse dans une spirale criminelle, a signé le retour  en force de Matteo Garrone au Festival de Cannes, trois ans après "Tale of tales" , sept ans après Reality, et surtout dix ans après "Gomorra", son chef d'oeuvre incontournable.

Partant d'un  fait divers réel  qui a défrayé la chronique italienne dans les  années 1980, Garrone réussit à  construire un univers visuel maîtrisé de bout en bout.

0710329

Dans ce "Dogman" intense et fiévreux, Garrone ausculte une nouvelle fois  le fonctionnement humain dans ses extrêmes, allant jusqu’à filmer la violence la plus animale et primaire qui soit dans une ambiance sourde parsemée de moments de tendresse ( la très belle scène du chihuha congelé) ..

Marcello Fonte, sorte de Buster Keaton ( aux faux airs de Luis Rego),  qui se retrouve au centre d'une spirale de violence, un .amoureux de la race canine plein d'humanité maltraité par un ancien boxeur dépendant à la drogue est un personnage absolument formidable auquel on ne peut que s'attacher et déplorer la spirale dans lequel il est plongé malgré lui alors que c'est un univers avec lequel il est naturellement étranger.

DOGMAN_3_c_Greta_De_Lazzaris

 Noir et désespéré, le cinéaste nous livre, sans compromis et avec une belle puissance, le portrait d’une Italie crasseuse, violente, terriblement contemporaire et universelle.

Un grand film à ne pas rater cet été !