josse"Car toujours les mères courent, courent, courent et s’inquiètent, de tout, d’un front chaud, d’un toussotement, d’une pâleur, d’une chute, d’un sommeil agité, d’une fatigue, d’un pleur, d’une plainte, d’un chagrin. Elles s’inquiètent dans leur coeur pendant qu’elle accomplissent tout ce que le quotidien réclame, exige, et ne cède jamais. Elles se hâtent et se démultiplient, présentes à tout, à tous, tandis qu’une voix intérieure qu’elles tentent de tenir à distance, de museler, leur souffle que jamais elles ne cesseront de se tourmenter pour l’enfant un jour sorti de leur flanc."

 

Un soir Louis, le fils d’Anne , ne rentre pas à la maison. Il a 16 ans et commence pour sa mère une très longue attente. A-t-il fugué suite à l’annonce du pensionnat par son beau père Etienne ? S’est-il senti de trop une fois de plus depuis sa mère s’est remariée

Anne l’attend dans l’incertitude puis quand elle découvre qu’il s’est embarqué sur un cargo pour des contrées lointaines, elle compte les jours jusqu’à son retour, sûre qu’il reviendra.

Pour supporter cette attente qui la dévore, Anne imagine la fête qu’elle donnera au retour de lui et dans une lettre, elle lui en décrit tous les détails, tous les plats.

Au bout de quelques paragraphes à peine, j'ai été totalement réceptive à la musicalité d'Une longue impatience .

Une longue impatience de Gaëlle Josse est un roman formidable à recommander à tous ceux et celles qui ne comprennent pas vraiment quand on leur dit que  l'insouciance s'arrête le jour où l'on a des enfants, et aussi  à  ceux et celles qui se demandent si c'est facile d:épouser quelqu'un qui n'est pas de son milieu social, et enfin à ceux qui aiment la Bretagne et la mer, bref, cela doit faire pas mal de monde ...

On les aime plus que tout, ces êtres qui s’aiment très fort mais qui se rendent quand même malheureux et Gaëlle Josse parvient à la rendre tellement humains et tellement attachants .

Une longue impatience, Gaëlle Josse, editions J'ai lu, sortie le 13/02/2019

https://www.jailu.com/Catalogue/litterature-francaise/une-longue-impatience