Malgre tout

Avec "Malgré tout", sa première bande dessinée réalisée intégralement en solo, Jordi Lafevre s'émancipe de son complice Zidrou ( avec qui il a souvent collaboré notamment sur la saga Les Beaux étés ) et  surtout se lance sur les traces d'un  François Ozon et de son sublime 5 X2  avec le même principe de base: raconter une histoire d’amour , qui commence par la fin et se raconte à rebours…

Trufée de tendresse et de poésie,  l’histoire atypique  et platonique d’Ana et Zeno, deux êtres que tout oppose ( une femme politique ambitieuse et mère de famille, un librairie navigateur à ses heures perdues et célibataire endurci) qui vont vivre ensemble un amour sur 40 ans touche  durablement au coeur et à l'âme.

Malgré tout

 L'histoire commence par leurs retrouvailles ( peut-etre )définitives à plus de 60 ans, et les autres chapitres vont décliner du plus récent au plus ancien les aisons qui ont fait que cette histoire d'amour n'a pu se matérialiser avant.

La belle idée de l'auteur -  rembobiner deux  vies à l’envers- était casse gueule sur le papier, et après un petit temps à prendre le rythme de cette histoire , on ne peut qu'être emballés par la force et l'audace du parti pris ! 

Une des très belles bandes dessinées de cette fin d'année dernière, à rattraper sans faute pour ceux qui l'ont pas encore lu, en 2021! 

Photo noir et blanc

 
Malgré tout, Dargaud, 22,50 €; 25 septembre 2020