dimanche 09 janvier

La Clause paternelle, prix Médécis étranger 2021

 

9782330150990

 "La file n’a pas bougé d’un pouce. Personne ne se met en colère. Personne n’élève la voix. Personne n’essaie de doubler. Les gens lèvent juste les yeux au ciel en soupirant. Le grand-père fait pareil. Il se souvient de l’époque où il était un père. Les goûters d’anniversaire et les vacances au soleil, les entraînements de judo et les gastros, les leçons de piano et les fêtes de fin d’année. Il se souvient de la manique que sa fille, ou peut-être son fils, avait fabriquée en travaux manuels, avec le texte brodé : Le meilleur papa du monde. Il était un père formidable. Il est un grand-père formidable. Celui qui prétend le contraire est un menteur"

 Dans "La clause paternelle", sacré par le Prix Médicis étranger en d'année dernière , le romancier suédois Jonas Hassen Khemiri raconte une famille a priori banale mais qui l'est finalement pas tant que cela.

Dans la famille dont il est question, il y a donc le grand-père qui ne revient en Suède que tous les 6 mois pendant 10 jours, le fils qui le loge dans un petit appartement nommé Bureau, la fille qui ne voit plus son propre fils. Et puis il y a la compagne du fils et leurs 2 enfants, l’amant de la fille.

 

Selon une sorte de contrat établi de longue date, lorsque le vieux père vient à Stockholm, il séjourne chez son fils.

Sauf que voilà: le fils trouve qu’il a déjà suffisamment aidé son père. Aussi, il aimerait bien que celui-ci aille s’installer ailleurs. Une décision qui va bouleverser l’équilibre fragile de toute la famille.

. Mais cette fois, la coupe est pleine et ce dernier estime qu’il est grand temps de remettre en cause la clause paternelle qui stipule qu’un fils doit s’occuper de son père. Mais cette clause est-elle négociable

L'auteur sonde avec acuité et intelligence la difficulté à trouver sa place, au sein d’une famille comme au sein de la société.

Un  beau roman sur la Suède moderne où les pères restent à la maison pour élever leurs enfants sans violence et avec une infinie patience.

ACTES SUD

Jonas Hassen Khemiri

La Clause paternelle

Posté par : Bazaart à - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur La Clause paternelle, prix Médécis étranger 2021

Nouveau commentaire