AFF_periljeune

 Bruno, Momo, Alain et Léon se retrouvent quelques années après la fin du lycée pour assister à l'accouchement de Sophie, la copine de Tomasi, leur meilleur ami mort d'une overdose une semaine auparavant.

Tour à tour ils confrontent leurs souvenirs fragmentaires et contradictoires de cette année de Terminale au lycée Montesquieu.

  • Image du film Le Péril jeune
  • Image du film Le Péril jeune

Deuxième long-métrage de Cédric Klapisch, "Le péril jeune"  était à l’origine un téléfilm destiné à Arte, initié par Pierre Chevalier.

Le film fut diffusé sur la chaîne franco-allemande avant de sortir en salles et de rencontrer un joli uccès en frôlant les 650000 entrées.

PerilJeune1_© 1994 Vertigo Productions - La Sept _ Arte

 Le Péril jeune de Cedric Klaplisch est de retour en salles le 2 août. Cette version  magnifiquement  restaurée  nous offre l'occasion de voir ce véritable film culte des années 90, sans aucun doute le meilleur Klapisch, qui  aura un peu de mal à retrouver ce souffle et cet élan dans ses films postérieurs même si certains (L'auberge espagnole, Paris, ceux qui nous lient...) sont très réussis également.

Un film qui draine son lot de scènes cultes inoubliables  et une  B.O excellente (Ten Years after, Hendrix, Barbara et Pink Floyd entre autres). 

Un film qui se déroule alors que sonne le glas des Trente Glorieuses, des années politiques et aussi féministes...

Un film qui possède  aussi indéniablement une verve et une énergie à toute épreuve qui colle pleinement à ce que raconte le film.

Mine de rien, Klapisch signe un reflet très fidèle de l'époque, entre drogue, fraternité, action politique , musique, poèsie, rebellion...  

Ce portrait d’une jeunesse communautaire  laisse déjà préfiguer  L’auberge espagnole et ses suites.

 

Image du film Le Péril jeune

  En choisissant les interprètes de cette chronique des années lycée 75-76, Klapisch a eu indéniablement le nez fin. Le Péril jeune marque les débuts à l’écran de Romain Duris évidemment qui crève l'écran en Tomasi mais aussi d’Hélène de Fougerolles, d’Élodie Bouchez ou encore de Vincent Elbaz (inénarrable Chabert)

 Dans Le Péril Jeune, outre cette inimitable façon de parler de la jeunesse, c’est la dynamique de groupe qui impulse au film son rythme et sa respiration, et en font une référence incontournable pour évoquer cet âge charnière qu'est l'adolescence. 

Un film  générationnel extrêmement réussi  qui passe bien le cap des années presque 30 ans après sa sortie,

Impossible d'oublier le film comme son dernier plan, mythologique en diable sur la gueule de star de Romain Duris.

  • Image du film Le Péril jeune
  • Image du film Le Péril jeune

 

 

 

LE PERIL JEUNE 
de Cédric KLAPISCH
 
ressortie au cinéma le 2 août en version restaurée. 
 
avec Romain Duris, Vincent Elbaz, Nicolas Koretzky, Julien Lambroschini, Hélène de Fougerolles, Elodie Bouchez….


1994 - durée 101 minutes  - distribution: Les Acacias