Roman/ essai : tout ce qui sort sur le grill de nos chroniques

vendredi 15 janvier

« La famille » : le grand retour de Shilpi Somaya Gowda, la romancière d'"Un fils en or"

 "C' était agréable d' avoir des amis avec qui se déplacer sur cet immense campus. Karina avait enfin la sensation d' avoir trouvé sa place, de ne plus devoir regarder les autres d' un air embarrassé. Elle sentit sa confiance en elle revenir. Elle avait raconté le strict minimum à ses nouveaux amis sur sa famille : enfant unique, parents divorcés quand elle était au lycée, père banquier qui travaillait beaucoup et mère au foyer. Des faits exacts. Ce n' était pas la vérité, mais cela suffisait à satisfaire ses camarades.... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 15 janvier

Les orages : Sylvain Prudhomme, acteur attentif aux mouvements de bascule intérieur

 "Il y a des enfants qu'on sauve, a dit la femme, et alors dans tout le service c'est une fête, pendant plusieurs jours l'étage entier vibre de l'euphorie des parents et de l'équipe, tout le service est fier, dans ces moments il n'y a pas de métier qui procure le centième de l'émotion que procure le centième de l'émotion que procure le nôtre. Et puis il y a des enfants  qu'on perd et vous ne pouvez imaginer que ce que ca fait, le désespoir qu'on en éprouve, la colère contre le vie entière, contre la saloperie du monde, la... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 14 janvier

L'ami: Tiffany Tavernier sonde les tréfonds de l'âme humaine

   "Guy, si doux, alors que tout de moi voudrait le démolir, et où sans nulle colère - mais pourquoi, Guy, pourquoi est-ce que tu ne te défends pas ? - tu subis la folie de ma rage, ton œil, offrande qui me regarde et où je vois mon ombre comme pour la première fois, ton œil, presque lac à présent, transparent, translucide et duquel je crois entendre s’élever ce murmure impossible, "continue, continue", alors que tout de moi cherche l’ignoble » Thierry, homme ordinaire de niveau social modeste (un ouvrier qui répare... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 14 janvier

Vilaines filles : Les travailleuses du sexe, les clientes et la journaliste

 ON va  un peu donner l'impression qu'on développe des thématiques spéciale "fille prétendument de mauvaises vie" dans nos chroniques littéraires en ce moment. Après les "vilaines" transexuelles argentines d'hier soir, on vous parle ce matin des "Vilaines filles "de Pauline Verduzier, avec comme dans le roman , un adverbe de "vilain" qui est utilisé plus pour stigmatiser les représentations négatives de ces personnes ..   "C’est quoi une fille « normale », une fille « bien »,... [Lire la suite]
mercredi 13 janvier

Les vilaines : le conte de fées trash et lyrique de Camila Sosa Villada

  "Je partais de chez moi avec l’apparence d’un garçon timide […], mais lorsque personne ne me voyait, je me glissais dans mon palais de briques nues et procédais à ma transformation en Camila.” Attention :  roman flamboyant et coup de poing pour cette rentrée de l'hiver littéraire et il nous vient tout droit d'Argentine, une patrie qui a souvent l'habitude de ce genre de choc littéraire . Pour son premier roman qui emprunte largement au récit fictionnel,  mais en l'agrémentant d'une pointe de merveilleux... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 13 janvier

Nouveauté poche : Pastorale : un roman finois d'une grande finesse

      "Le regard de Leena se focalisa sur le point où la rive opposée devenait ciel. C'était là, derrière l'horizon, que tous semblaient aspirer à se rendre. Mais qui savait rester tranquillement à sa place comprenait que les changements des temps nouveaux étaient advenus ici aussi, et qu'ils dureraient. Que d'année en année les branches des bouleaux riverains se rendaient toujours plus près de l'eau, que le pas des hommes raccourcissait, les voix familières s'assourdissaient et laissaient place à d'autres. Que les... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 13 janvier

Bluebird, Bbluebird; un vrai polar d'atmosphère qui nous plonge dans l'Amérique d'aujourd'hui

"Il s' agit d' un de ces foutus trous perdus blancs minables, Mathews et vous le savez, dit Wilson. Vous l' avez compris dès le premier jour. Et la dernière chose dont vous avez besoin, c' est de faire courir le bruit que la Fraternité Aryenne devient incontrôlable dans le Texas de l' Est ou que les Noirs et les Blancs s' entretuent dans cet État. Toutes les manifestations qui ont eu lieu dans le reste du pays...le Texas peut s' en passer. Les gens sont encore en train de ruminer la fusillade de Dallas qui a causé la mort de... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 12 janvier

L'empire de la poussière: Francesca Manfredi , la nouvelle (jolie) voix de la littérature italienne

  "De tous les enfants de mon âge j avais la mère la plus jeune et souvent les professeurs ou mes camarades me le repetaient. On dirait ta grande sœur me disaient ils. Je ne trouvais pas. Je ne me rendais pas vraiment compte de sa beauté non plus : C était quelque chose à laquelle je ne faisait pas attention, une chose pas évidente : je n y pensais pas en la regardant." Valentina a douze ans, une grand-mère pieuse et sévère, une mère sauvage, sublime et insaisissable. Le père est absent la plupart du temps et se contente de... [Lire la suite]
mardi 12 janvier

Nouveauté en poche: Borgo Vecchio: une Palerme vibrante et lyrique

 En ce mardi conseil, on fait un spécial littérature italienne avec coup sur coup deux romans, une nouveauté en poche et un autre en grand format, qui nous a particulièrement emballé.. Commençons d'emblée avec le poche, une fable truculente qui nous amène dans le Palerme d'autrefois: "Quand le père de Mimmo ammena Nana au Borgo vecchio,  tout le monde était aux fenêtres.giovanni avait téléphoné en donnant l 'ordre qu on l'attende sur les balcons.et qu on le dise aussi au voisins : Giovanni arrive avec une... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 09 janvier

Le livre des hirondelles , le grand dramaturge Ernst Toller renait ...

« Quiconque veut combattre aujourd’hui, au niveau politique, dans l’entremêlement des intérêts économiques et humains, doit clairement savoir que les lois et les conséquences de son combat sont déterminées par d’autres forces que ses bonnes intentions. » Auteur d’une œuvre littéraire traduite en vingt-sept langues, admiré de Thomas Mann et de Rilke, Ernst Toller (1893-1939) fut aussi, en Allemagne comme en Espagne, de tous les combats perdus : contre la guerre, le fascisme, la misère. Personne ou presque ne se souvient en France... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,