-prem_photofilm-les_boxtrollsAvant de vous parler des films pour enfants que l'on peut visionner pendant les vacances de Noël et que j'ai eu la chance de voir en famille, un petit mot, deux jours avant le début de ces vacances de Noël, sur un dessin animé qui est sorti en salles lors des précédentes vacances scolaires, celles de Toussaint et qui n'a malheureusement pas connu le succès qu'il méritait, un faible succès public certainement du à une ambiance un peu trop sombre qui a du rebuter les familles.

Et pourtant, "les Boxtrolls", le troisième film des studios Laika, consacrés aux films d’animation en stop motion, est sûrement l'un des films d'animation  les plus réussis de cette année 2014, et même des précédentes, une réussite qui s’illustre aussi bien par son aspect graphique que par sa visée critique générale.

Après le triomphe de Coraline,  et le succès déjà plus modeste "de l’étrange pouvoir de Norman", on retrouve d’emblée  de film le style bien affirmé des studios Laika, un univers assez proche de celui de Tim  Burton de l’étrange Noël de mister jack ou des noces funèbres, mais on pense aux créatures de Jim Henson comme les Fraggle Rock.  Autrement dit, émane de ce long métrage une  de poésie lugubre à ne pas mettre devant des yeux trop petits (ma fille de 5 ans que je n’aurais pas du emmener à passer une bonne partie de la projection à se cacher  sous mon pull), et finalement certainement plus emballante pour les adultes que pour les enfants.

3546575471Cela dit, ces derniers seront sensible au message de tolérance sous tendu par le film,  en intense parabole de la cruauté humaine. Qui pose la question de savoir qui sont vraiment les vrais monstres, ceux qui n’ont pas apparence humaine ou les autres ( message qu’on avait déjà dans le  beau Monstre à Paris mais sous une forme plus accessible) nous apporte beaucoup sur notre société, sans tombé dans le moralisme, il pose la simple et bonne question à savoir " qui fait le bien et qui fait le mal ?"

Car si les Boxtrolls,  petites bêtes nocturnes qui vivent dans les sous-sols, et récoltent, la nuit tombée, toutes sortes de déchets, qu'ils récupèrent et réutilisent pourraient effrayer au début du film, on s’aperçoit vite que le plus terrifiant est l’homme qui les persécute, toujours plus obscur et redoutable.   

Le film possède plusieurs degrés de lecture, comme tous les grands dessins animés, mais on appréciera à sa juste valeur sa passionnante réflexion  en filigrane sur la monstruosité, l'humanité, qui n'est pas toujours où l'on croit.

Affichage de LES+BOXTROLLS+PHOTO4.JPG en cours...

Le film sort des carcans des standards de l’animation traditionnelle, avec de vraies trognes, des personnages aux designs particuliers, des « gueules » vilaines mais néanmoins très réussies. Et sur le fond, ces personnages sont bien plus intéressants que la plupart des films d’animation: sans scrupules, très humains au fond,  on a rarement aussi bien vu dans un film familial le marqueur de  la différence des classes.

Bref, voilà une histoire originale et pleine de fantaisie sublimée par le procédé d'animation image par image. Un travail d'orfèvre que la grande  qualité graphique du film, d'une très grande netteté, et le travail titanesque que le film a mobilisés  rend parfaitement justice.

Délaissé par le public français (une année où les films pour enfants ont fait très fort, grâce évidemment au tarif spécial pour les moins de 14 ans), on espère que sa sortie en DVD au début de l’année 2015  ( certainement pour d'autres vacances scolaires, celle de février :o) permettra d’apporter plus de visibilité à un film qui pour moi fait à coup sur partie des excellentes surprises du cinéma jeunesse de cette année 2014.

LES BOXTROLLS Bande Annonce VF (Animation - 2014)