tenk

De nombreux acteurs du documentaire se sont réunis à Lussas en 2016 à  Lussas, lors des fameux Etats généraux du documentaire pour donner naissance à une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) une plateforme de visionnage (et, à terme, de coproduction) de films documentaires dit « de création » que j'ai eu la chance de rencontrer jeudi soir dernier au Comoedia autour de la projection du formidable documentaire de Claire SIMON, "Le concours",  sur le concours d'entrée de la FEMIS.

Tënk est un projet de plateforme de diffusion de documentaires dits « d’auteur » ou « de création :  producteurs, réalisateurs, techniciens ou écoles ont choisis de s’associer afin de diffuser des documentaires d’auteur et de produire  de nouvelles œuvres avec Tënk.

Si une centaine de documentaires sortent actuellement en salles sur 650 films environ ( soit 10 à 12 %), et que ce chiffre est bien plus important qu'il y a 15/20 ans ( à peine 2% du total des sorties salles) , il reste pas mal de documentaires d'auteurs qui manquent de visibilité car les distributeurs cinéma et les TV n'en veulent pas, et Trenk viennent parfaitement pallier ce manque.

Représentations subjectives du réel, ces documentaires de création constituent des visions du monde qui bousculent, questionnent, instruisent, donnent à penser de façon claire et concise

 Tenk vient  ainsi combler un manque criant en la matière et semble, avant même son lancement, plus que nécessaire. en proposant des films exigeants, surprenants. De ceux que la télé a bridés, formatés, rejetés.

Et dans le cadre de cette rencontre,  on vous informe d'ores et déjà que, prochainement sur Baz'art plusieurs comptes rendus de documentaires d'auteurs diffusés en salles  et qui seront à coup sur disponibles prochainement sur TENK. 

Plus de détails sur le site de la structure.