démons

 Présenté au festival du film policier de Beaune en 2016, festival  que j'avais couvert, le film québécois " Les démons"   y bruissait  alors d'une jolie réputation que j'ai pu vérifier lors de la sortie du film en DVD le 2 mai dernier chez BLAQOUT.

Pour son premier long-métrage de fiction, le documentariste canadien Philippe Lesage décide de filmer les cauchemars éveillés de l’enfance.
Porté par le formidable jeune comédien Édouard Tremblay-Grenier qui affiche une maturité énorme dans son jeu, Les Démons est un conte initiatique étonnant, et angoissant, à la lisière du fantastique.

Photo du film LES DÉMONS

Ce film qui sonde les tourments d'un jeune garçon de 10 ans dont l'hypersensibilité rend le moindre incident extérieur source d'angoisse  terrible ( peur du SIDA, du divorce de ses parents, d'un pédophile qui rode dans le quartier),    est fort par son approche très subjective et très naturaliste  où les mots sont rares mais les gestes et où la mise en scène  est essentielle.

Rien n'est montré, mais  on devine toute grace  à une réalisation très cadrée et trés oppressante .  Certes très lent dans sa première partie, le film devient plus concret dans sa seconde avec une matérialisation des angoisses du jeune garçon qui peur dérouter par sa radicalité.

lesdemons

Un long métrage singulier qui ne transcende pas totalement l'exercice de style évident qu'il est avant tout mais que les amateurs de cinéma différents et originaux ne sauront rater.

 

 

EN SUPPLÉMENT 
  • Entretien avec Philippe Lesage, réalisateur du film.

LIEN D'ACHAT
http://boutique.blaqout.com/