1952- Les soldats de Linares survolent en chantant la D

L'exposition « La guerre d'Indochine par Willy Rizzo, un photographe à contre-emploi » est prolongé jusqu'au 13 janvier 2018 !

34 photos argentiques originales et numérotées montrent un nouveau pan de ce qui n'est pas encore une guerre.
Reporter de guerre pour Paris Match Willy Rizzo y fait plusieurs séjours.

Des photos d'Hanoï, de Viet-minhs, de pause entre soldats, de paysages…l'Histoire se dévoile sous nos yeux sans aucun parti pris. Une exposition immanquable où l'humanité prend toute sa place !

Partisans de la France

 

Willy Rizzo est le premier journaliste qui réussit à pénétrer dans un camp de prisonniers Viet-Minh. En saisissant des scènes de vie quotidienne, il fixe dans son objectif une atmosphère humaine. Mais sa mission n’a rien d’une partie de plaisir. Il est chargé de revenir avec une serie de photos présentant la guerre d’Indochine sous un angle différent.

« Je désirais rendre compte de la réalité dramatique de la situation de sortir des clichés.»

 Willy Rizzo était armé d’un matériel exceptionnel : un Leica 35 mm, deux Rollei, quatre flashs éléctroniques et un Linhof avec un pied.

 Willy Rizzo s’envolait dans des petis avions qui s’appelaient des « Beechcraft» assis sur des plaques en acier pour se protéger des impacts de balles que les paysans des rizières tiraient..

Des photos montrent le bataillon à l’interieur de la carlingue. Les visages joyeux des soldats qui chantent pour oublier le danger.

«Tu n’as pas peur quand tu es en groupe. Personne ne criait au secours» se rappelle Willy Rizzo. Il sera reçu par les généraux Bigeard de Lattre de Tassigny, Salan..."

Dans Hano+» en alerte, 1952

 

 Willy Rizzo photographie des tranchées, du jamais vu, interdit par l’Etat major parce que ces images évoquaient trop celles de la vraie guerre, la Grande, 1914- 1918. Il prend aussi en photos des rues de Hanoi la nuit en plein couvre feu. Le résultat est remarquable.

« Willy Rizzo a réussi à fusionner tous les apports du cinéma. 

Il crée des scènes, des tensions. Il transforme les acteurs de la vie en acteurs de film. C’est exceptionnel. Il a réussi à traduire la réalité en scène cinématographie.»

Ces tirages argentiques exposés sont rares et superbes d’ Histoire.

 

Toutes les tirages argentiques sont signés par Willy Rizzo, numérotés et limités à 8 exemplaires. 34 tirages argentiques noir et blanc et couleurs.

ob_2f17b2_1952-les-soldats-de-linares-survolent

Studio Willy Rizzo

Jusqu'au 13 janvier 2018

12 rue de Verneuil, 75007 – M° Rue du Bac (12)
Du lun. au sam. de 11h à 19h – Fermé le dim.
Entrée libre