devenir

 

Après le succès de Mon Traître en 2014, Le metteur en scène Emmanuel Meirieu est revenir à La Croix-Rousse avec son nouveau spectacle Des hommes en devenir qui met la sensibilité masculine montrée au grand jour :

20170705_124818

Pour sa nouvelle pièce, Meirieu  porte à la scène le recueil de nouvelles d'un jeune romancier, digne descendant de Faulkner, Bruce Machart dont le recueil de nouvelles des hommes en devenir était sorti en France en 2014 chez Gallmeister.

 On y voit six hommes affronter leur vie en corps-à-corps avec le public ; et se succèder sur scène derrière un micro pour dire leur expérience.

HD-02-DHD-dr

 

Des hommes qui ont tous en commun d'être ravagés, totalement rongés par l'absence,  ou par la perte d'un être proche.

Des monologues bouleversants comme des cris de souffrance intérieurs, tous fortement ancrés dans le terroir américain (on est au Texas, dans Houston ou ses proches environ) où les pick up, les scieries, l'alcool constituent leur décor quotidien.

Ces hommes, avec aux coin des lêvres, des mots simples mais tellement vrais nous racontent des vies bancales et souffrantes dans une réalité crue, chargée du poids de la responsabilité.

Histoires de vies brisées, de coeurs cabossés, d'enfant mort-né, de patients gravement brûlés, d'une agression qui finit tragiquement ces hommes  qui nous font face nous racontent la perte irrémédiable qu'ils ont . ressenti un jour plus ou moins lointain de la vie  :

En témoignant à cœur ouvert, ces hommes nous dévoilent une partie de leur humanité et leur intimité qui fait chavirer le coeur.

"Vous, vous tous qui languissez après ce qui vous fait défaut, ce que vous avez perdu quelque part, sur le chemin qui vous a menés à aujourd'hui, le jour où Dean Covin s'avance parmi vous en traînant la jambe, pose sur vous un œil empreint de douceur et de bonté, mais incontrôlable, vous tend une main agitée de spasmes, sachant, malgré ses blessures, ou peut-être à cause d'elles, qu'être un homme, un homme accompli, c'est faire en permanence l'expérience du manque."

Comme le metteur en scène le dit lui même, le texte nous montre dans leur vérité la plus frontale "six portraits d'hommes qui n'ont pas peur de garder un peu de tendresse au fond de leur poitrine pour venir l'exposer au grand jour.»
Plongeant sans retenue dans le destin et la chair de ces hommes brisés, les comédiens s'y montrent tous remarquables.
Xavier Gallais,  qui interprete deux personnages différents, au début et à la fin du spectacle, est comme d'habitude formidable, mais c'est sans doute les prestations  totalement habitées de Jérôme Kircher et de Jérôme Derre qui forcent le plus l'admiration et qui nous font venir les larmes aux yeux .

HD-03-DHD-P

Une pièce âpre et sombre évidemment, mais profondément bouleversante. 
Du très grand théâtre à voir ce samedi soir encore à la Croix Rousse puis en tournée dans toute la France.

 

 

 

http://www.croix-rousse.com/saison/spectacles/Des-hommes-en-devenir

 
samedi 14 octobre 19h30 réserver