"Vous aimez la mer, capitaine. – Oui ! je l’aime ! La mer est tout ! Elle couvre les sept dixièmes du globe terrestre. Son souffle est pur et sain. C’est l’immense désert où l’homme n’est jamais seul, car il sent frémir la vie à ses côtés. La mer n’est que le véhicule d’une surnaturelle et prodigieuse existence ; elle n’est que mouvement et amour ; c’est l’infini vivant, comme l’a dit un de vos poètes."

20_000_2

 Il y avait beaucoup de poésie dans le spectacle, 20 000 mille lieues sous les mers qu'on a vu la semaine derniere dans le toujours aussi sublime  Théâtre des Célestins.

Même ceux qui n'ont pas  livre de Jules Verne connaisse  les grandes lignes de ce roman d’aventures et plongent sans hésiter dans les abysses à bord du Nautilus piloté par Christian Hecq, alias capitaine Némo…

Christian Hecq, de la Comédie-Française  renoue avec son passé de de marionnettiste chez Philippe Genty et tisse une éblouissante  mise en scène  conçue de sorte que dès les premières minutes le spectateur est plongé dans l’intrigue  sans qu’il y ait ce flottement qu’on ressent parfois avant d’entrer réellement dans l’histoire.

Nous voilà donc de suite à bord du Nautilus, ce sous-marin imaginé et construit par le capitaine Nemo et voyageant de la mer rouge au pôle sud. A son bord en plus de l’équipage, 3 hommes, recueillis après avoir fait naufrage et plus captifs qu’invités.

Comment vont ils s’adapter à cette vie sous-marine ? Que vont-ils découvrir, traverser ?

C’est ce que nous raconte 20 000 mille lieues sous les mers avec beaucoup d’humour, des tableaux visuels très réussies (le ballet des poissons à travers le hublot grâce au talent de marionnettistes) et une troupe d’acteurs de la Comédie française qui capte l’attention du public (petits et grands) et ne la lâche plus jusqu’aux saluts.

Et vous redeviendrez aussitôt l'enfant émerveillé que vous aviez- plus ou moins - perdu de vue. 

20_000_1

On est totalement immergé au fond du Nautilus, plus précisemment  au fond des océans, pour y découvrir toutes les merveilles que  Jules Verne avaient si merveilleusement racontées dans son ouvrage culte  :  poissons multicolores, le cimetière de corail, les poulpes gigantesques, et tant d'autres merveilles. aquatique ..

   Ce "20 000 Lieues sous les mers", version comédie française, so  délicieusement poétique et fantastique,  fait plus que plonger les deux pieds devant dans  l'enfance et sa poésie, grâce à une myriade de trouvailles visuelles et narratives est un nouvelle merveille de la Comédie-Française.  et  ne pourra que réjouir  petits et grands.