Premieèe critique d'un film sorti sur nos écrans en 2018 et malheureusement on ne commence pas par un grand film loin de là et pourtant on avait placé quelques attentes sur  cette comédie française NORMANDIE NUE .

normandie

 

On attendait  beaucoup de ce film, réalisé par  Philippe le Guay,  auteur récemment de jolies chroniques drôles et tendres, comme  « Femmes du 6 e étage »,  le cout de la vie ou bien encore le dernier d'"Alceste à Bicyclette" malgré un dernier film en date Floride, assez raté- et ce en dépit d'un des derniers rôles au cinéma du regretté Jean Rochefort.

 

A croire que  le réalisateur Philippe Le Guay ne parvient plus à retrouver les recettes de ses plus grands succès que sont LES FEMMES DU 6ÈME ÉTAGE et ALCESTE À BICYLETTE,car cette "Normandie Nue" souffre cruellement d'un manque d'ingrédients qui avaient justement contribué à ces deux réussites: une plume fine et élégante qui évitait caricatures et humour lourdingue.

NORMANDIE-NUE

"Normandie Nue", porté par un beau  casting  composé de François Cluzet, François-Xavier Demaison, qui donne l'impression soient de surjouer soient de livrer le minimum syndical,  est une   comédie sociale s'inspirant des modèles anglo saxons  qui  fait se rencontrer deux univers a priori éloignés, celui de l'agriculture et du cinéma.

Un  feel-good movie avec une toile de fond sociale forte qui  louche énormément et sans doute trop  du côté des britanniques  on pense au Loach de la part des anges, ou plus encore à « The Full Monty » ou « Calendar girls »  dont le scénario est très proche.

 L'ensemble  manque terriblement d’originalité et de subtilité, les modèles anglais, pré cités étant bien plus subtils et profonds que cette pochade un peu lourde d'agriculteurs normands qui se mettent  met à nu pour sauver leur élevage 

_SVB4928

 Surjoué, mal écrit - les intrigues secondaires sont particulièrement ratées , avec une  mise en scène  fonctionnelle qui s’apparente plus à celle d’un téléfilm,   tout ceci donne l'impression d'un image gachis  car  il y avait du potentiel  au départ n'est pas Ken loach qui veut , car finalement au vu du résultat final on pense et on penche  ici bien plus au cinéma de Jean Becker ( les enfants du marais ) ou de Christian Carrion ( une hirondelle ne fait pas le printemps "...

Bref  ce n'est pas "normandie nulle" mais  on n'en est pas loin... à oublier et à espérer que toutes les comédies françaises ne ressemblent pas trop à cela..