Huit ans après son premier long-métrage, Notre jour viendra, premier long-métrage doté d'un pitch intriguant mais tenant mal la distance du long, Romain Gavras est revenu cette année à Cannes à la quinzaine avec "Le monde est à toi", film bien plus maitrisé et abouti  

Le monde est à toi, truffé d’humour et peuplé de numéros d’acteurs éblouissant, entre  tarantino et  Guy Ritchie,  une tornade qui dégoupille à tout vent et à tout va comme Michel nous le dit mainenant :

monde

Tous les acteurs sont excellents....même Vincent Cassel pitoyable  dans le récent Fleuve Noir - pour rappel je faisais partie du contre)?....même Vincent Cassel, formidable en beauf crédule qui se met à regarder toutes les vidéos sur les illumanitfs et aligner poncifs sur poncifsr!!
Mention spéciale à Poutine et Mohamed et Mohamed( Dupont et Dupond organisent un go fast) dans une imitation Al Pacino version banlieue sud, ils sont formidables.
.bravo au décidemment formidable Karim Leklou qui affronte avec panache une Adjani rouée et très pro...enfin un vrai retour...
.On pense à Guy Ritchie dans cette galerie de personnages tous aussi déjantés les uns que les autres, haut en couleurs venant  du milieu du petit banditisme mais aussi peut etre  dans quelques tics de mise en scène qu'on pardonnera aisément.
LeMondeEstaToi-Gavras
On notera .un bon scénario qui embrasse intelligemment l' actualité de ce début de siècle., entre migrants et  narco terrorisme
.Et  on n'oubliera pas une très belle scène dans une chambre d' hôtel où deux enfants aux yeux tristes se confient....
Un film qui navigue habilement entre comédie, action, drame et road-movie repeint à la Scarface. Un vrai « melting-pop » qui carbure à mille à l’heure.
Ça va vite, c' est vulgaire,cru, malin et tendre....la comédie de la rentrée ou de cette fin d'été ( cela dépend comment vous voyez la chose) !