zoom-tu-t-appelais-maria-schneider

 "Souvent, je me dis que tu n'aurais pas aimé que je raconte cela, Maria. Tu n'aurais pas voulu que je parle de ta mère, de ton père, de la drogue, de tes frères. Alors j'efface ce que je viens d'écrire. Puis je recommence. Parce que parler de toi sans parler de ta mère, de ton père, de la drogue ou du Tango, reviendrait à renoncer à parler de toi. L'idée même de convoquer tes souvenirs te plongeait dans une terreur profonde."

 Sans le fameux mouvement #MeToo,  jamais  sans doute, Bernardo Bertolucci n'aurait pris la peine de s'excuser, 40 ans après les faits, de la  façon  particulièrement violente et cruelle avec laquelle il a tourné la  fameuse "scène du beurre" de son film Le dernier tango à Paris, à l'insu de son héroïne Maria Schneider.

En effet, il faut savoir que, pour sa jeune comédienne , ce  tournage a été ressenti comme un viol, l'une des scènes emblématiques et sulfureuses n'étant pas inscrite au scénario mais préméditée et par Marlon Brando et par le réalisateur.

 Vanessa Schneider, grand reporter au Monde et romancière, et qui n'est autre que la cousine de la comédienne , revient, dans un livre évènement de la rentrée, sur cette scène et sur l'incidence qu'elle a eu dans la vie de .Maria Schneider,  mais elle tient aussi à rappeler qu'elle n'était pas la femme d'une seule scène choc.

Vanessa  a toujours été fascinée par sa cousine. Dès 6 ans, elle collectionne tous les articles qui lui sont consacrées : difficile d'en connaitre réellement les raisons : est ce parce que la vie de cette actrice a eu des “incidences” directes sur la sienne ? est ce parce qu’elle faisait partie de son quotidien ?

Quelque que soit la raison, lorsque Maria Schneider décède, Vanessa Schneider prend la plume et nous parle de son enfance bancale, à côté d’une mère qui ne sait pas l’aimer, de ses débuts au cinéma, de son mal être croissant.

 « Les acteurs sont des enfants perdus, m’a dit un jour mon amie Laure qui sait de quoi elle parle. »

 

7786139897_maria-schneider-et-marlon-brando-dans-le-dernier-tango-a-paris
La comédienne, juste aprés  « Le dernier tango à Paris » de Bernardo Bertolucci, est tombée dans les  affres de la drogue  et va connaitre son lot de  parts d'ombre et  tourments, mais aussi quelques moments plus heureux dont Vanessa veut aussi parler, comme ce tournage avec Jack Nicholson pour un film dont elle était fière  : le très beau "Profession Reporter"  d'Antonioni.

Au fur et à mesure de notre  lecture, son destin malheureux nous a fait penser à celui de Jean Seberg et hasard, ces deux jeunes femmes, toutes les deux femme-enfant, se croisent à un moment  dans ce  très beau récit de Vanessa S.

Résultat de recherche d'images pour "maria schneider"

Comment ne pas être touché par la vie de cette actrice, manipulée par Bertolucci et Marlon Brandon, portée aux nues et conspuée en même temps, rejetée du monde du cinéma à partir du moment où elle refuse de tourner des scènes de sexe, propulsée si jeune dans un monde où “cet enfant perdu” n’avait peut être pas sa place.

Dans ce récit vibrants d'émotions, l'on y croise aussi son père Daniel Gélin, mais aussi Alain Delon et  Brigitte Bardot qui sont même particulièrement soignée par l'auteur, sortes de bienfaiteurs inattendus .

Tu t’appelais Maria Schneider est aussi le tableau d’une époque, celle des années 70 et celui d’une famille où la folie et les excès sont toujours présents.

Réduite à une image qui n'était pas vraiment elle (même "Libération",  lorsqu’il fait son portrait, choisit une photo d’elle nue, ce qui serait impensable pour un homme), avec ce livre, Vanessa Schneider redonne à Maria Schneider  une complexité et une densité profondément humaines.