Bien que mal reçu par la critique de l’époque, le film  de Jerzy Skolimowski "Le Départ".recevra l’Ours d’or à Berlin en 1967. Il a depuis été largement réévalué à sa juste valeur. Nous l'avons vu hier soir au Lumiere Terraux dans le cadre du festival Lumière et voilà ce qu'on a en pensé !

depart

Premier film hors Pologne du réalisateur Jerzy Skolimosky , premier film en liberté pour le jeune réalisateur de trois films remarqués dans son pays et du remarquable scénario du premier Polanski:" le couteau dans l'eau".(un film à voir et à revoir, car à Baz'art on sait qu'il n'y a pas de vieux films, Il n'y a que des films que l'on à pas vus!)
"Le départ " est un pur exercice de style pour le jeune cinéaste qui découvre l' autre côté du rideau de fer.
Quarante huit heures qui vont changer la vie d' un garçon coiffeur rêvant de participer à un rallye. Problème il n' a que deux jours pour trouver une voiture, une Porsche tout de même, et l' argent de l'inscription.
Réalisé en 1967 dans un Bruxelles noir et blanc et désert, Skolimosky se coule dans le moule de la Nouvelle Vague, empruntant au surréalisme de Cocteau et au cinéma vérité de Truffaut et Godard pour filmer le moment charnière d' un renoncement.

MV5BMTM4MjFmNTUtMWM5Zi00OWYxLWExYzYtODIyNGI0ZDE0NWI4XkEyXkFqcGdeQXVyMzk4OTI2MjM@

Le Départ est fait de tous ces instants où un homme décide douloureusement de quitter l' enfance pour devenir adulte et de ceux où heureusement, l' amour possède un grand pouvoir de cicatrisation.
Très années 60, très cinéma en liberté le film est, comme tout ce qui était à la mode, un peu démodé.
La bande son Free  Jazz  pique  les oreilles. Mais quel plaisir de retrouver Jean-Pierre Leaud, l'homme Cinéma de cette époque.
le-depart_600x400
Un sacré préambule à "Deep End", Travail au noir", Le succès à tout prix", " 11 minutes"...quelques uns des grands succès de ce cinéaste hélas trop peu connu du Grand Public, heureusement qu'il arpente souvent les allées du Festival Lumière .

 

Ressortie par Malavida Films le  21 novembre 2018

Restauration son et image financée par Malavida et réalisée par Titra films, à partir d'un fichier réétalonné et validé par Willy Kurant.