Lue avec mes yeux pour mon bon plaisir et relu avec mes oreilles dans le cadre du Prix Audiolib 2019, la version audio du polar "La Daronne" d'Hannelore Cayre est absolument joussive. 

                                                      La Daronne

Mon cher rédacteur en chef ayant déjà chroniqué ici-même ce roman - et dans la mesure où je partage entièrement son avis-, je vous le reproduis ci-dessous.

L'histoire et l'avis de Mister Baz'art

Hannelore Cayre, avocate de métier nous avait déjà emballé avec son Commis d’Office il y a presque 15 anset après avoir vu un portrait assez déjanté de l’auteur dans la presse, on a forcément eu envie de se plonger dans son roman La Daronne, Prix du Polar Européen avec le Point en 2017.

L'auteur traite avec maestria du sort des personnes âgées dépendantes, le fardeau financier et émotionnel que cela représente pour leurs proches ou le trafic de drogue. Il faut dire que tout a une dimension romanesque dans ce livre : l’enfance du personnage principal, Patience Hortefeux, entre palace et contrebande, père mafieux et mère juive rescapée des camps qui n’aime personne en dehors de son chien; l’idée de cette interprète traductrice judiciaire d’écoutes téléphoniques en langue arabe qui finit par prendre part au trafic de drogue qu’elle suit via son métier... Et pourtant la question de la crédibilité ne se pose jamais.

Patience Hortefeux bosse au noir et comme une dingue depuis des années pour joindre les deux bouts, ses deux filles ne sont pas particulièrement proches d’elle, l’état de sa mère après un AVC se dégrade de jour en jour... Bref le tableau n’est pas gai et pourtant ce livre est rempli d’humanité et très drôle  !

Avec un sens de la formule que du dialogue, Hannelore Cayre égratigne aussi bien le monde de la justice que notre société (et pose au passage quelques questions centrales comme celle du devenir des « vieux »). C’est sombre, c’est intelligent, c’est drôle … et c’est  profondément réjouissant.

La narration 

Voilà, c'est grâce à ce genre de version audio que je suis une fan ABSOLUE de ce format : Isabelle Botton ne fait pas qu'interpréter la Daronne, elle EST La Daronne. Je n'aurais pas imaginé Patience avec une autre voix que celle-ci. Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai explosé de rire en l'écoutant, surtout lorsqu'elle interprète sa maman avec un accent yiddish à couper au couteau ou les dealers - avec une justesse admirable, pas facile de ne pas trop en faire quand on veut leur donner voix ! Mention spéciale pour les intermèdes musicaux entre les chapitres qui nous donnent l'impression d'être dans un western à la sauce Tarantino.

On a par ailleurs appris que ce titre était dans la sélection du Prix France Culture / Lire dans le Noir, la preuve qu'on a plutôt bon goût...

Faites-vous votre avis !

Vous l'aurez compris, cette version audio est à découvrir absolument ! Rendez-vous sur le site d'Audiolib pour en savoir plus sur celle-ci !