Comme de coutume, pour cette journée spéciale fête de la musique on vous réserve  plusieurs billets musicaux dont le premier met en valeur un immense artiste qui a fait un beau retour ( et double retour ) pour cette année 2019 : 

eicher

On vous a dit souvent  tout le bien qu'on pense depuis plus de 25 ans sur notre  musicien helvétique préféré,  Stefan Eicher l'auteur de ces tubes incontournables que sont Déjeuner en paix, Pas d'ami comme toi, Des hauts des bas, et un des artistes fétiches de mon enfance et adolescence.

Il faut dire que Stephan Eicher fut un de tous premiers artistes que j'ai vu en concert. Stephan imposait alors une présence exceptionnelle, accentuée par l'orchestration de ses fidèles musiciens tziganes qui se fondaient à merveille dans son univers. Et sa voix d'écorché vif, un peu déraillé, un peu limite, ajoutait à la fascniation qu'il exercait sur l'ado de 15 ans que j'étais.

Bientôt sept ans qu'Eicher n’avait pas sorti d’album studio inédit !Depuis « L’Envolée », son dernier album inédit en date, Stephan Eicher avait  beaucoup tourné (Stephan Eicher & Die AutomatenStephan Eicher & Traktorkestar) mais n'avait donné aucune nouvelle discographique. 

 En  2019, Stephan Eicher nous revient  doublement, tout d'abord depuis février avec cet album Hüh! ,très belle parenthèse et sa très belle  pochette hommage évident à Bashung et son Fantaisie militaire., dans lequel il revisite certains de ses morceaux accompagné par une fanfare de jeunes musiciens suisses.

Cette  fanfare/big band de 12 musiciens nommée Traktorkestar, l'accompagnaait en tournée depuis  plusieurs mois  et  l'énergie communicative  entre le chanteur et le groupe porte littérallement ce disque

 Cette association Eicher + fanfare est une vraie cure de jouvence pour l'artiste car le repertoire de Stephan Eicher ressort réellement transformé de ce projet.

 

Résultat de recherche d'images pour "Traktorkestar, eicher"

"Combien de temps", "Pas d'ami (comme toi), "la Chanson bleue", "Papillons" sont revisitées dans un tempo différent, soit plus enjoué plus plus mélancoliques.'occasion pour les fans de découvrir de nouvelles versions de ces classiques ou encore de chansons plus méconnues comme "Cendrillon après minuit" ou "Louanges".

Certains morceaux apparaissent comme de véritables création  grâce à des arrangements inédits et étonnants  et les textes de Djian, toujours aussi puissants et efficaces, appuient joliment le projet; l'instrumentation très riche et originale,. et illustre ce beau  retour à un  optimisme rendu par cette magnifique fanfare, qui trouve parfaitement sa place dans le projet

 

Et si fFévrier 2019 a marqué son retour discographique avec un album de reprises de ses grands morceaux, revisités avec la fanfare suisse Traktorkestar (« Hüh ! »)., sachez qu'il est le prélude  à un nouvel album inédit qui paraîtra. en septembre  Premier extrait : « Si tu veux (Que je chante ) », écrit par Philippe Djian, et composé par Stephan Eicher.