loin du vacarme

Présentation du livre : Après plusieurs mois de chômage, un jeune Marocain diplômé se voit enfin confier des travaux d’enquête par un historien chevronné. Il est chargé de mener et d’analyser des entretiens dans le cadre d’une étude d’envergure sur l’évolution de la société depuis l’indépendance. Captivé par les récits francs et intimes de ses différents interlocuteurs, surpris par l’évolution des mœurs et des idéaux, par les chemins que chacun emprunte pour s’adapter aux mutations politiques et sociales au cours des cinquante dernières années, il décide d’en faire un roman. Écrire hors du cadre universitaire revient pour lui à braver la censure de l’histoire officielle.


À travers quatre personnages, le narrateur lui-même, un avocat conservateur né sous le protectorat français, son confrère né juste après l’indépendance et militant socialiste, une jeune psychiatre féministe qui vient de rentrer de France pour animer un salon de philosophie, et tout en explorant des moments clés de l’histoire du Maroc contemporain, l’auteur s’interroge, comme dans ses précédents romans, sur la relation entre la réalité et la fiction, la mémoire et l’oubli, le moi et l’autre.

 Notre avis:

On connait mal la littérature marocaine en France, donc on était ravis de s'attaquer à ce roman d'un grand nom des lettres arabes, Mohamed Berrada. A travers son intrigue, on suit le Maroc à cheval sur deux époques, deux siècles, deux continents et deux civilisations. A travers le témoignage de quatre personnages, acteurs de la vie politique et sociale, un jeune étudiant va rendre compte et faire un état des lieux d'un pays à la recherche d'une bien difficile harmonie démocratique.

Mohamed Berrada pose un regard lucide et intelligent sur son pays et Loin du Vacarme a le grand mérite d'être instructif pour le lecteur occidental que nous sommes.

Malheureusement, un peu trop didactique,  son récit manque de souffle romanesque et souffre par ailleurs d'une construction bancale.

Loin du Vacarme, Mohamed Berrada/ Actes Sud  La Bibliothèque arabe/ Février 2019 / 13,5 x 21,5 / 256 pages

Traduit de l'arabe (Maroc) par : Mathilde CHÈVRE