Desorties-Pic

L'an dernier, la lyonnaise Paola Pigani a sorti en grand format, chez son fidèle éditeur Liana Levi,  "Des orties et des hommes ", son troisième roman, qui est sans doute le plus  personnel, le plus abouti et le plus reconnu médiatiquement. 

Un roman quasi  autobiographique, qui relate l'histoire d'une famille d'italiens exilés, des petits paysans en grande difficulté, dans la Charente dans les années 70, où les enfants tentent d'aider leurs parents pour survivre au milieu de la nature.

Dans ce beau roman, sensible et pudique, Paola Pigani a senti le besoin de revenir sur le terreau de son enfance, la Charente,  avec un regard à hauteur d'enfant sur un milieu social particulier, celui de la France rurale et catholique des années 70.

Ce portrait d'un monde paysan vivant en autarcie, monde aujourd'hui totalement disparu, est décrit sans concession, mais avec une tendresse et une empathie évidente.

Ce monde paysan fraglisé par de grosses exploitations sans vergogne est le point névralgique d'une France alors en pleine mutation  que Pia, la petite fille du roman de Pigani ne perçoit évidemment pas sous cet angle. 

  "Des orties et des hommes", qui nous immerge dans l'intimité d'une famille italienne à l'organisation très patriarcale, est un récit d'une puissance évocatrice indéniable.

On y perçoit pleinement la force de l'invisible et du vivant,  ainsi qu'une ode au courage  des hommes (et des femmes) avides de labeur, de besogne.

citation des orties

La nature, omniprésente et souveraine, y est très présente, grâce à l'écriture très sensorielle de son auteur.

Elle  contrebalance avec le sentiment d'enfermement et d'emmurement que va connaitre Pia, en partant pour un 'internat bien plus hostile que cette terre âpre mais finalement si accueillante.

Un hommage aussi poétique que réaliste à un monde révolu... 

Des orties et des hommes, Liana Levi - collection Piccolo- Nouvelle Date de parution ( à cause de la crise sanitaire) : 4 juin 2020