editions-metailie

"J'avais douze ans lorsqu'il a commencé à vivre avec nous et inutile de dire quil était carrément le malvenu, son infect machisme tombant totalement à plat après une vie d'absence. "

LA VIE NE VAUT RIEN RIEN// L'argent ne fait pas le bonheur mais il peut changer la vie. C'est ce que j'avais en tête en lisant le dernier roman d'Hannelore Cayre.

Saviez vous qu'en 1870 un tirage au sort était effectué pour savoir qui partait à l'armée et que moyennant finances, vous pouviez vous trouver un remplaçant pour partir à la guerre à votre place ?

C'est ce qu'apprend Blanche, en enquêtant sur son arbre généalogique et en découvrant l'histoire de son lointain ancêtre Alphonse de Rigny .


Possible héritière de la fortune familiale, elle aussi, sa vie pourrait changer du tout au tout. Hannelore Cayre n'a rien perdu de son mordant pour dénoncer ce monde où un tout petit nombre possède beaucoup avec comme seule "morale" de toujours posséder plus qu'importe les moyens.

Comme à son habitude, elle gratte où cela fait mal, se demandant pourquoi face aux injustices sociales, le plus grand nombre reste bien sagement à sa place (reprenant les mots de Victor Hugo, son héroïne Blanche affirme que seul un peuple qui n'a rien dans son assiette se révolte).

Alors, pourquoi ce roman  nous aura  laissé sur ma faim,  donnant l'impression que l'auteure restait un peu trop  à la surface de ses personnages, sautant d'une époque à une autre sans creuser ? Difficile à dire précisemment.... .

Si vous aimez les situations rocambolesques, l'humour noir, les personnages truculents, les peintures au vitriol de la société,  optez pour Richesse Oblige meme si avant celui ci on vous conseille  plutôt de lire de cette écrivaine "Commis d'office", "Toiles de maître" et  bien évidemment le génial La Daronne dont l'adaptation de Jean Paul Salomé doit prochainement sortir en salles si les salles de cinéma daignent à se déconfiner ).

 

 Richesse oblige, Hannelore Cayre, A.m. Metailie- 5 mars 2020