Si Roger Corman a débuté dans les années 1940 comme coursier à la Fox, c’est pour mieux gravir les échelons, en marge d’Hollywood, imprégné de l’atmosphère de l’industrie cinématographique, jusqu’à devenir un producteur au flair implacable, maître dans l’art des budgets serrés et véritable incubateur de talents du «Nouvel Hollywood».

Il est littéralement devenu  le parrain du Nouvel Hollywood. Roger Corman a réalisé cinquante films et en a produit quatre cents. On l’a surnommé le roi de la série B, le pape du cinéma bis.

image013

.Martin Scorsese, Francis Ford Coppola, Joe Dante, Ron Howard, Peter Fonda, Dennis Hopper, Jack Nicholson, Jonathan Demme, Peter Bogdanovitch et d’autres encore sont tous d’anciens élèves de la Nanars Académie.

Mais quelle est donc cette école qui a formé tous ces brillants réalisateurs ? Ceux-là même  qui donnèrent naissance au nouvel Hollywood des années soixante-dix.

A la sortie du film de Spielberg “ Les dents de la mer” en 1975, Vincent Canby écrivit même : “ Jaws” n’est qu’un film de Roger Corman à gros budget.. 

jaws

Roger Corman, le pape du pop cinéma , le roi du nanar pour driving, l’inventeur de la série Z avec monstres en papier mâché, le maitre du film fauché qui rapporte de l’argent. 

Roger Corman, un Ed Wood survitaminé qui réalisa soixante films en quinze ans et qui produisit et qui produit encore tout un tas d’objets cinématographiques bourrés de testostérone et d’œstrogène qui dorénavant sortent directement en vidéo.
Roger Corman, qui apprit le métier  à une foule de gens maintenant beaucoup plus célèbres que lui, se raconte sincèrement et très modestement dans ce documentaire inédit.

Roger-Corman-Le-pape-du-pop-cinema-de-Bertrand-Tessier

Il inventa les films de bagnoles, il est propriétaire du titre “ fast and Furious “ depuis les années cinquante, les “teenage movie” relous et décomplexés dès les années soixante, les films de prison pour femmes devint “grâce” à lui un genre en soi et puis les formidables et tellement kitch et cheap adaptations des nouvelles d’Edgard Allan Poe qui firent le bonheur des éditeurs de VHS dans les années quatre-vingt.

Bref, ce gentleman de plus de quatre-vingt-dix ans dont soixante-dix ans de carrière connait son métier et le milieu du cinéma.
Ludique et instructif, ce très long interview est un pur bonheur pour tous ceux qui aime le cinoche, les intervenants sont érudits et passionnants, les extraits de films sont bien choisis et pour certains désopilants.
Reprise : « The Intruder », grand film maudit de Roger Corman
Le cinéphile que je suis remercie monsieur Corman, pour les cauchemars dus à la vision de “ la chambres des tortures”, “ La chute de la maison Husher”, “ Le masque de la mort rouge” et autres joyeusetés...et puis  “ La petite boutique des horreurs” devenu culte, tourné en deux jours, et une plante carnivore qui implore: “ feed me”.
Et surtout, ‘” The intruder” film anti raciste tourné courageusement en 1962 dans le Missouri et qui provoqua la rage des habitant blancs et suprématistes de la région.

Et rien que pour ce film, le cinéphile exigeant pardonne tout à Roger Corman.
“ Roger Corman, le pape du pop cinéma” est un documentaire épatant sur un homme formidable.     

 

  Roger Corman le Pape du Pop Cinema réalisé par Bertrand Tessier 

 Diffusé le Samedi 16 janvier 22H05 sur CINÉ+CLASSIC  dans le cadre d’une soirée spéciale sur Ciné + Classic

et  en replay sur My canal.