9791034903443

"Je  crois toujours que ce qui m'arrive de mal est de ma faute, ma mère c'est tout le contraire. Aux adultes, il faut un bouc émissaire. »

 Roxane, 17 ans, vient tout juste d'intégrer la 1ere S au lycée Sully,  grand  établissement  parisien, le lycée Sully et se destine à une scolarité portée par une obligation d'excellence  qui l'habite depuis toute petite. 

 Mais ses parents ont récemment divorcé, son père est parti vivre dans le Sud de la France tandis que  sa mère, musicienne, la laisse souvent seule à gérer des angoisses de plus en plus présentes.

Ses notes baissent et peu à peu, Roxane semble de plus en plus avoir de mal à résister à la pression. 

Un beau jour, son chemin croise celui de François, ancien camarade de classe devenu médecin cardiologue.

Roxane, qui en plus de ses angoisses, souffre de poussées d'acné importantes, va lui demander une prescription qui va bousculer leur vie à tous les deux. 

L'enfant parfaite fait alterner les deux voix, un chapitre reprend le journal de Roxane en 2017 tandis que celui d'ensuite nous plonge dans les pensées de   François, qui, deux ans plus tard,  est sommé de comparaitre devant le Conseil de l'ordre des médecins suite à cette fameuse  prescription.

 

 "Une dernière chose : je vous parle mais je ne désire nullement vous connaître."

Notre avis :

Vanessa Bamberger, dont on avait beaucoup aimé le précédent roman Alto Braco il y a deux ans, touchante  et lumineuse ballade auvergnate, change de ton, de lieu et de thématique pour son nouveau roman.

  Si on veut paraphraser un peu le film de Jacques Audiard, "L'enfant parfaite," c'est un peu "Regarde les ados sombrer". Vanessa Bamberger  sonde avec acuité et sans jugement aucun la jeunesse d'aujourd'hui, une génération sous une pression constante qui ne semble pas vraiment  être écoutée par les adultes et qui ne se ménage pas forcément elle-même.

 

https://www.lesoir.be/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2021/01/07/node_347674/27871339/public/2021/01/07/B9725696691Z.1_20210107195556_000+GGGHBBVRF.1-0.jpg?itok=c13Y8eLb1610116683

  Roxane devient un peu l'incarnation  de  ces jeunes dont l'horizon professionnel semble tant bouché que la pression est énorme et que les enseignants et parents leur font croire qu'ils jouent toute leur vie alors qu'ils ne sont pas encore majeurs.

  En parallèle, les  chapitres consacrés à François permet à la romancière de dire également  des choses  pour le moins pertinentes sur cette judiciarisation qui menace la médecine d'aujourd'hui et la part de responsabilité d'un médecin, sujet forcément d'actualité depuis la dernière crise sanitaire; thèmatique que Thomas Lilti abordait à sa manière dans le récent "Le Serment ."

 Avec "L'enfant parfaite", roman assez glaçant mais qui laisse en même temps advenir l'empathie pour ses personnages,  et où la musique occupe une part prépondérante, Vanessa Bamberger permet à ce qu'un dialogue entre deux générations a priori éloignées sur pas mal de choses puisse  tenter de se (re)nouer...

  Ce n'est  là pas le moindre de ses mérites...

 

L'ENFANT PARFAITE VANESSA BAMBERGER, LIANA LEVI EN LIBRAIRIE DEPUIS LE 14 JANVIER 2021