kouchner-1-article

 "Préférer rester dans le silence, c’est fuir, manquer de courage. Sans réseau, sans caméra, sans discours, on ne sauve personne ! Crier plus fort que les autres, ça n’est pas qu’égocentrique, c’est aussi extrêmement valeureux, très courageux. » 

On a déjà beaucoup lu et entendu parler depuis sa parution il y a un mois  du premier livre de Camille Kouchner,  qui a fait officie du séisme de la rentrée littéraire-- chaque rentrée à son lot, entre le Orléans de Yann Moix ou le consentement de Vanessa Spinghora, mais il semble important de revenir un peu dessus.

La fille de l’ancien ministre, Bernard Kouchner- montré dans ce livre sous un jour bien peu aimable- révèle les abus sexuels commis par son beau-père, Olivier Duhamel  sur son frère jumeau , rebaptisé ici  Victor ,lorsqu'il avait tout juste  14 ans .

Si La familia grande est forcément nécessaire et dépasse le cadre de la littérature pour ce qu'il  a libéré comme parole pour les victimes d'inceste et montré que l'inceste pouvait avoir lieu partout ,  Camille Kouchner  dit également pas mal de choses sur  ces familles d'enfants élevés dans une famille soixante-huitarde, et révèle comment des crimes peuvent être commis  de façon sournoise au nom  des idéologies pronant la jouissance sans entrave ou l'interdiction d'interdire.

Le livre est avant tout la peinture  saississante  d’une famille bourgeoise, soixante-huitarde, qui, sous couvert de liberté sexuelle, avait tendance à hypersexualiser tout le monde, parents et enfants. 

La familia grande s'impose avant tout par la dénonciation des moeurs d'une époque qu'on espère fortement , désormais totalement révolue, même si on n'est pas certains à 100% que cette idéologie soixante huitarde continue d'imprimer ses marques sur certaines sphères .

Sous couvert de ces principes, soumis une idéologie libertaire absolue, Camille Kouchner montre comment l'omerta se met en place et l'emprise affective peut plus ou moins consciemment conduire à l'impunité les pires crimes .

En permettant la libération de la parole de nombreuses personnes, la Familia grande , par ailleurs écrit avec une grande force, et méite largement tout l'intérêt qu'il a suscité, même si cela s'est certainement fait au détriment d'autres grands livres. 


La Familia grande (Seuil), Camille Kouchner, 208 p., 18 €

..