Baz'art  : Des films, des livres...
18 mars 2021

Critique d'album :Doppelgänger / Joseph d’Anvers, double maléfique et virtuose de la scène française...

 Doppelganger

On avait été plus que séduit  par son  roman " Juste une balle perdue"  sorti chez Rivages il y a un an environ,  mais on est évidemment tout aussi ravis de le retrouver aussi en forme dans son activité musicale l'artiste multi cartes qu'est Joseph d’Anvers.

Joseph D'Anvers revient en effet en ce début 2021 avec un disque au titre étrange "Doppelgänger" : issu du folklore germanique et  qui désigne notamment une créature vivant à l’intérieur de notre corps, et qui en sort pour annoncer une mort imminente ou un grand malheur.

Une notion du double et multi visages que Joseph d’Anvers, ancien boxeur et chef opérateur formé à la FEMIS, connait bien et n’a eu de cesse de prolonger;  œuvre (littéraire ou musicale) après œuvre.

Joseph d'Anvers a décidé de créer son propre label, sur lequel il sort son quatrième album.

Comme à son habitude le diplômé de la FEMIS sait convoquer des imageries très cinématographiques en écoutant son disque. Les sons et les mots génèrent des images, des séquences, autant d'univers qui se déploient au-delà de l'espace des chansons.

Avec son puissant  "Esterel" en ouverture , sorte de Ballade de Jim mais en plus electro et débridé que le tube souchonesque , Joseph D'Anvers nous livre une déambulation nocturne de toute beauté.

"Doppelgänger" suit son programme annoncé par le titre à la lettre en traversant des territoires multiples, par de-là, électrique, d’autres fois plus symphoniques, tandis que d’autres osent aller dans des versants acoustiques.

L'ensemble flirte sans cesse entre noirceur mélancolique et spleen de fin de soirée et mélodies plus enjouées, pas loin des dancefloors, ces endroits mythiques que plus personne n’a vu depuis un an.

Dans Doppelgänger, les textes sont ciselés et tranchants comme pas deux, et les mélodies offrent un grand huit des émotions et des sensations, toute en accélérations et décélérations.

Kaléidoscope riche de ses multiples vies,  du rock à la scène française acoustique, à ce sens totalement  fidèle au côté touche à tout de l’artiste   

Joseph d’Anvers, toute en virtuosité, ose même entre deux morceaux aux  sonorités électroniques évidentes, un  guitare-voix  dépouillé et visiblement très autobiographique et très lié au confinement L’inconséquence,

Doppelgänger est une vibrante et puissante traversée des mondes qui prouve tout le talent de cet artiste multicartes qui réussit tout ce qu’il entreprend.

 

 Joseph d’Anvers – Doppelgänger: sortie le 5 février 2021 

 Nouvel album disponible sur toutes les plateformes 👉https://kuronekomedia.lnk.to/Doppelganger

Commentaires
Pour en savoir plus

Webzine crée en 2010, d'abord en solo puis désormais avec une équipe de six rédacteurs selon les périodes. l'objectif reste le même : partager notre passion de la culture sous toutes ses formes : critiques cinéma, littérature, théâtre, concert , expositions, musique, interviews, spectacles.

 

Contact de l'administrateur

Envoyer un mail à l'adresse suivante : philippehugot9@gmail.com 

Visiteurs
Depuis la création 7 622 052
FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION

FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION
Traditionnel rendez-vous jeunesse donné par Quais du Polar au mois de juillet, Polar en Vacances revient pour sa
9e édition les mardi 9 et mercredi 10 juillet 2024 afin de promouvoir la lecture auprès jeunes de 6 à 12 ans

Ce festival jeunesse gratuit s’inscrit dans le cadre des opérations Partir en Livre (CNL), l’Été culturel (DRAC Auvergne-
Rhône-Alpes) et Tout l’Monde dehors (Ville de Lyon). Quais du Polar propose aux petits et aux grands lecteurs de polar,
aux centres de loisirs et aux familles du territoire, de se réunir pour des ateliers d’écriture, d’illustration et de découpage,
des animations, ateliers, jeux et énigmes afin de fédérer les jeunes autour de la littérature.
 

Festival Lumière 2024
 

 

Le festival Lumière fête ses 15 ans. L'ouverture de cette édition anniversaire aura lieu samedi 12 octobre à 18h à la Halle Tony Garnier, en présence du public, des artistes et des professionnels du cinéma. Comme le veut la tradition, le programme de cette grande soirée sera dévoilé ultérieurement. La billetterie pour cette soirée est ouverte ici !

 

Newsletter
144 abonnés
Suivez-moi