Anouk Grinberg a publié la  semaine dernière un ouvrage   passionnant consacré au cerveau.

Pendant sept ans, la comédienne révélée notamment chez Bertrand Blier, a interviewé, des neuroscientifiques, des acteurs, des metteurs en scène pour comprendre le fonctionnement de cet organe majeur dans l'exercice du jeu et dans la vie quotidienne.

unnamed (44)

«  Toutes nos pensées, nos décisions, y compris celles qui nous semblent les plus muries, rationnelles, tactiques, politiques, voire abstraites sont toutes rattachées à des émotions, des stratégies de survie qui nichent « en bas » de nous : quelque chose lié à l’Origine est toujours au cœur des buts que l’on poursuit. Comme avant et pour toujours, on se débat dans un milieu pour sauver nos corps et nos esprits. »

 

Entre effet miroir et réalité, entre rêve et reflet, quelles sont les conséquences du jeu d’acteur dans notre cerveau, ou plutôt qui dit Je (Jeu) en nous lorsque nous sommes en société ?

Questions vertigineuses posées par l’incandescente actrice Anouk Grimberg à une vingtaine  d’amis  comédiens et à une dizaine de neuroscientifiques et autres savants chercheurs en cerveau.

Une Master Class de comédie follement intelligente avec pleins de guests passionnants, un « Que Sais-Je » du jeu et de l’Inconscient érudit et limpide à la fois, un dialogue brillant entre profanes et scientifiques, Anouk Grimberg voyage dans le  cerveau humain  en compagnie de formidables savants, de vrais pédagogues capables de nous faire comprendre l’incompréhensible.

unnamed (45)

«  Notre cerveau est fait comme ça : il simule pour vivre. Nous sommes des simulateurs, pas au sens de tricher, mais au sens de nous représenter la vie, de la faire apparaitre. C’est notre façon de prendre connaissance du monde et d’en faire l’expérience. Tout le monde fait ça, même ceux qui ne sont pas comédiens. Chacune de nos simulations fait de nous des acteurs, qui réagissent à d’autres acteurs. Et tous ces acteurs sont inconscients de l’être. »

La comédienne, généreuse et enthousiaste, nous invite à partager ses rencontres. Laissons nous guider, la visite dans la cavité céleste de notre boite crânienne vaut sacrément le détour.

Un essai que l’on referme en ayant l’impression d’être plus intelligent, voilà de quoi embellir l’automne qui arrive.

unnamed (46)

« Etonnamment, ce qui est le plus privé  (nos émotions) est le plus public, puisque des petites choses se passent sur nos visages, changent notre voix, nos comportements, et les autres y ont accès (leur inconscient le voit). Alors que les sentiments, qui sont ce que nous mettons en partage, sont le plus trafiqués. »

 Anouk GRINBERG , " Dans le cerveau des comédiens. Rencontres avec des acteurs et des savants ", éd. Odile Jacob En librairie le 15 septembre.